Congés payés de Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond

Festival (Des) Illusions 

 Congés payés de Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond

photos: JM Besenval / dessins: STEREOPTIK

photos: JM Besenval / dessins: STEREOPTIK

Comme au temps du cinéma muet, ce spectacle s’accompagne de musique improvisée, et d’images projetées sur écran géant. A partir de films d’amateurs, récoltés auprès d’habitants de la Région-Centre, Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond, dessinateurs, bruiteurs, hommes-orchestre et projectionnistes, fabriquent Congés payés en direct, bricolant dans un ingénieux mini-laboratoire à cour,  ou jouant de leurs instruments, à jardin. 

 Ici, les souvenirs de vacances tournés en super 8, deviennent dessins, les personnages  en noir et blanc se teintent de couleurs et s’animent sous le pinceau rapide des artistes. Les découpes en carton permettent de recadrer les images projetées, comme le pare-brise d’une voiture positionné sur une route où défilent des véhicules d’antan. Sur la mer, s’esquissent, en surimpression, un petit bateau ou un poisson qui saute, pendant qu’une famille s’ébat dans les vagues. Et les tableaux s’enchaînent: on suit parfois quelques personnages, comme ce trio qui s’en va danser, petites marionnettes de papiers prélevées sur une photo de plage, ou ce pauvre gars en panne de mobylette, qui, de temps à autre, revient à l’écran. Sons et images se croisent et se répondent.

Romain Bermond et Jean-Baptiste Maillet, tous deux artistes, et musiciens créent leur compagnie Stéréoptik en 2008,  avec la création d’un spectacle  homonyme, À partir d’une partition écrite et construite à quatre mains, chacune de leurs pièces prend forme sous le regard du public et ils redonnent vie à des scènes d’un autre âge, avec tendresse, et beaucoup d’humour.

Ce spectacle sans parole de trente minutes est un petit bijou où l’on prend plaisir tant à voir le processus technique qui conduit à la naissance des images qu’aux images elles-mêmes. Pour à tout âge, et à vraiment ne pas manquer.

 Mireille Davidovici

Spectacle vu au Théâtre Monfort, 106 rue Brancion, Paris XV ème, et présenté jusqu’au 25 mars. T. : 01 56 08 33 88

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...