Le Voyage de Myriam Frisch, mise en scène de Linda Blanchet

Le Voyage de Miriam Frisch, mise en scène de Linda Blanchet

le-voyage-Visuel-Miriam-Frisch-la-manufacture-festival-avignon72-DPINous sommes assis autour des trois côtés d’une table, et autour de deux autres longues tables en surplomb, pour assister à ce voyage en Israël, d’une jeune allemande, Miriam Coretta Frisch, née à Francfort le 12 février 1987. Elle fait un séjour de sept semaines dans un kibboutz l’été il y a six ans pour comprendre comment la vie collective fonctionne de l’intérieur, et comment on peut arriver à un consensus.

« J’ai rencontré Miriam dans un atelier d’écriture à Francfort, dit Linda, une de ses amies et je l’ai interviewée en 2012, 2015 et 2016. « Partir en Israël pour recommencer quelque chose. Il y a longtemps que je m’intéresse à quelque chose en dehors du capitalisme. Je veux qu’on mange ensemble et qu’on partage tout. (…) Nous sommes tellement heureux que notre fille et notre fils aient décidé de rester à Salséa. Une nouvelle langue dans cette coopérative agricole. Miriam est le deuxième allemand que j’aie connu ! ».
On nous annonce qu’on va nous transmettre des recettes de cuisine et on nous distribue des boîtes, une belle assiette, et des photos. « J’espère que ma mère sera encore en vie quand j’aurai des enfants, il est possible de vivre sans histoire. Aux chiottes le passé ! Qui est pour l’oubli ?»

Miriam Frisch raconte une sorte de quête d’identité et d’héritage mental, ce qui est sans doute le but de ce voyage initiatique. Le spectacle mêle témoignages, fiction et musique. Il y a aussi des projections de part et d’autre de la tablée. Entre autres, un film où on voit Hanna Arendt qui veut garder sa langue maternelle allemande et qui a besoin de de prouver que le temps amène du changement.

Puis on nous sert un morceau d’une bonne omelette que nous dégustons avant de sortir.
Un bien étrange spectacle à ne pas manquer, avec de bons acteurs comme Calypso Baquet, Maxime Coggio, William Eddimo, Cyril Texier et Angélique Zaini.

Edith Rappoport

La Manufacture, 2 rue des Ecoles,  Avignon jusqu’au 26 juillet,  à 17 h 50. T. : 04 90 85 12 71.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...