Festival Interceltique de Lorient : Yann Tiersen

 

Festival Interceltique de Lorient : Yann Tiersen

c57a32b291cc4928fa0adc6bff9fb879-festival-interceltique-yann-tiersen-ouessant-c-est-mon-ecosysteme Né à Brest, cet auteur-compositeur, interprète et multi-instrumentiste français de quarante-huit ans, a acquis une renommée internationale. Grâce à la composition de la bande originale du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, qui obtint le César de la meilleure musique de film en 2.002.

 Le musicien a eu une formation classique : il a  appris le violon, le piano et la direction d’orchestre. Guitariste de rock, il se joint ensuite à des groupes rennais et écrit des pièces musicales pour le théâtre ou pour des courts métrages. Le compositeur vit sur l’île d’Ouessant  et a appris le breton. Les noms de lieux en Bretagne signifient quelque chose qui aurait à voir avec l’âme, le temps et l’espace : «Tous les secrets du monde se cachent dans les langues et pas dans l’uniformisation. » dit Yann Tiersen,  pour qui la France n’apprécie pas assez ses langues. Alors qu’au Pays de Galles, on parle le gallois mais aussi l’anglais : «Pratiquer des langues diverses est un signe d’avenir, dit-il au public, mais parler une seule langue relève du passé. »

 Il conçoit un album de piano solo, EUSA (nom breton de l’île), dont les morceaux rendent hommage à dix lieux d’Ouessant, à travers les enregistrements d’un écosystème évocateur, les coordonnées GPS, la voix de son épouse, la musicienne Emilie Quinquois, alias Little Feet, qui dit la poésie bretonne d’Anjela Duval.  Le public écoute avec une grande attention ce concert délicat, avec les mélodies pures, cristallines et profondes jouées au piano. L’Espace Marine devient alors un endroit magistral de poésie qui accueille les valses légères et mélancoliques d’Amélie Poulain et  des mélodies pop-rock.

  On entend le flux et le reflux de la mer,  le souffle des vagues se fracassant sur les rochers, et le cri des mouettes. Le public est à l’écoute subtile d’une nature somptueuse. Et Yann Thiersen s’amuse avec des enregistreurs électroniques, du matériel radio  et de multiples instruments comme d’abord et bien sûr le piano,  mais aussi avec la même assurance : le violon, les claviers, le mélodica, un instrument de musique à vent, à anche libre. Yann Tiersen propose une carte du Tendre musicale adressée à la nature marine et terrienne de l’Ile d’Ouessant,  et aux paysages du monde entier. Une invitation au voyage sur des terres mythiques….

 Véronique Hotte

Spectacle vu à l’Espace Marine, le 5 août, à Lorient. Le Festival Interceltique de Lorient se poursuit jusqu’au 12 août.  


Archive pour 6 août, 2018

Festival Interceltique de Lorient : Yann Tiersen

 

Festival Interceltique de Lorient : Yann Tiersen

c57a32b291cc4928fa0adc6bff9fb879-festival-interceltique-yann-tiersen-ouessant-c-est-mon-ecosysteme Né à Brest, cet auteur-compositeur, interprète et multi-instrumentiste français de quarante-huit ans, a acquis une renommée internationale. Grâce à la composition de la bande originale du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, qui obtint le César de la meilleure musique de film en 2.002.

 Le musicien a eu une formation classique : il a  appris le violon, le piano et la direction d’orchestre. Guitariste de rock, il se joint ensuite à des groupes rennais et écrit des pièces musicales pour le théâtre ou pour des courts métrages. Le compositeur vit sur l’île d’Ouessant  et a appris le breton. Les noms de lieux en Bretagne signifient quelque chose qui aurait à voir avec l’âme, le temps et l’espace : «Tous les secrets du monde se cachent dans les langues et pas dans l’uniformisation. » dit Yann Tiersen,  pour qui la France n’apprécie pas assez ses langues. Alors qu’au Pays de Galles, on parle le gallois mais aussi l’anglais : «Pratiquer des langues diverses est un signe d’avenir, dit-il au public, mais parler une seule langue relève du passé. »

 Il conçoit un album de piano solo, EUSA (nom breton de l’île), dont les morceaux rendent hommage à dix lieux d’Ouessant, à travers les enregistrements d’un écosystème évocateur, les coordonnées GPS, la voix de son épouse, la musicienne Emilie Quinquois, alias Little Feet, qui dit la poésie bretonne d’Anjela Duval.  Le public écoute avec une grande attention ce concert délicat, avec les mélodies pures, cristallines et profondes jouées au piano. L’Espace Marine devient alors un endroit magistral de poésie qui accueille les valses légères et mélancoliques d’Amélie Poulain et  des mélodies pop-rock.

  On entend le flux et le reflux de la mer,  le souffle des vagues se fracassant sur les rochers, et le cri des mouettes. Le public est à l’écoute subtile d’une nature somptueuse. Et Yann Thiersen s’amuse avec des enregistreurs électroniques, du matériel radio  et de multiples instruments comme d’abord et bien sûr le piano,  mais aussi avec la même assurance : le violon, les claviers, le mélodica, un instrument de musique à vent, à anche libre. Yann Tiersen propose une carte du Tendre musicale adressée à la nature marine et terrienne de l’Ile d’Ouessant,  et aux paysages du monde entier. Une invitation au voyage sur des terres mythiques….

 Véronique Hotte

Spectacle vu à l’Espace Marine, le 5 août, à Lorient. Le Festival Interceltique de Lorient se poursuit jusqu’au 12 août.  

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...