Festival Interceltique de Lorient: Denez Prigent avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne

 

Festival Interceltique de Lorient

 

Denez Prigent avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne.

 

D849FCDD-997C-464B-941D-DED68FD83651Depuis ses vingt ans, Denez Prigent a reçu le soutien du Festival Interceltique de Lorient, où il a pu chanter l’une des premières fois devant un large public. Cultures celtiques et cultures du monde attiraient déjà le barde breton. Jouer maintenant avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne lui apporte des sensations de liberté, et Lory, grande connaisseuse des musiques traditionnelles de Bretagne a composé les parties cordes de ce concert.

 Avec une voix traînante claire, et résonante, Denez Prigent se consacre à l’art de la Gwerz, forme colorée des airs du monde entier. Et ici, les couleurs symphoniques s’accordent, grâce à ses compositions sombres,  avec l’imaginaire breton. Interprète de Kan Ha Diskan à lui seul, avec des chansons enjouées et rythmées, comme des Gwerz émouvantes, Denez Prigent vient de sortir un nouvel album, Mil Hent-Mille chemins. Soit un parcours de trente années de musique.

Il commence ici par un chant a cappella, et poursuit par des musiques électronique et acoustique d’inspiration bretonne sur des instruments venus d’ailleurs. Dans une synthèse des expériences qu’il a vécues. Le monde poétique du chanteur se situe dans la nuit des forêts, entre fontaine sacrée et manoir ancestral où la jeune fille aimée qu’on doit bientôt épouser est happée par une mort précoce, et échappe à son amant qui trouve une parade : il demande qu’on l’enterre avec la belle défunte pour un vrai mariage!

Une jeune fille encore aime trois jeunes gens sans pouvoir accorder sa préférence à un seul. Du coup, elle donne patiemment la mort aux trois garçons, se sentant libre enfin de ne plus choisir quiconque et refuse ainsi de trahir les deux autres. Humour et facétie : une distance que l’on prend avec les aventures malheureuses. Mysticisme et âpreté d’une vie souvent  empreinte de douleurs d’où surgit encore davantage le sentiment aigu d’exister: Denez Prigent a fasciné le public de Lorient. Avec ses musiciens (vent, violon, guitare, percussions et contrebasse), Denez Prigent  et l’Orchestre Symphonique de Bretagne, nous emportent avec force dans des contrées de rêve.

 Véronique Hotte

 Espace Marine, Lorient, le 7 août. Le Festival Interceltique se poursuit jusqu’au 12 août

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...