Le Spectacle des Frères Troubouch

Les Préalables du festival d’Aurillac :

Le Spectacle des Frères Troubouch

31047457-E101-49B0-9E71-75059D541D1DPremier épisode: cela se passe en plein air sur le coup de dix-neuf heures, sur le côté d’une ancienne abbatiale détruite à la Révolution puis reconstruite, à Maurs, un beau et très ancien village du Sud du Cantal, tout près de l’Aveyron mais aussi du Lot. Il a conservé la forme du cercle de ses remparts qu’emprunte aujourd’hui le Tour de ville, établi sur ses douves à la fin du XVIII ème siècle. Ces deux Belges sont acrobates à vélo: avec entre autres, quelques tours de piste où le plus grand a un pied sur le guidon et l’autre sur la selle, le plus petit se contentant de faire tourner les pédales du dit vélo qu’il réussissent à faire tourner en rond.  Chapeau! A la fin, ils invitent le public à partager des saucisses au barbecue après le spectacle.

Que demande le peuple? Simplement de VOIR le dit spectacle avec acrobaties et chansons. Mais voilà cela ressemble à une mauvaise blague, non pas belge- les deux artistes n’y sont pour rien- mais bien française. A dix-neuf heures comme prévu, dans la douceur du soir, le public d’une soixantaine de personnes attendait sur des bancs en bois, et devant le monument aux morts  sur le côté de l’église, il y avait un vélo, un monocycle, et six chaises paillées en file indienne. On attendait toujours… Problème technique? Que nenni!

Puis un des frères a discrètement écrit sur un tableau noir: représentation reportée à 21h. Une responsable de la mairie un peu gênée, proposait un coup à boire et des chips et expliquait que, comme il n’y avait pas assez de spectateurs, il valait mieux reporter à 21 h ! (sic).

Lesquels spectateurs n’ont pas vraiment apprécié, et ne sont pas restés, comme ce couple belge qui avait fait huit cent kilomètres et devait en refaire quarante pour gagner un gîte rural qu’il ne connaissait pas. Et votre serviteur qui avait aussi fait une heure de route aller et retour.
Ces Préalables déjà rodés depuis longtemps, semblent ne pas être toujours au point, et Jean-Marie Songy, le directeur du festival, ferait bien de rectifier le tir. Le Spectacle des Frères Troubouch se joue encore demain et après-demain, mais, comme on ne tient pas à refaire une autre heure de route, ce sera sans nous. Et encore bravo et merci à la Mairie de Maurs pour son manque de professionnalisme… et sa désinvolture!

Deuxième épisode: nous avons enfin pu voir la plus grande partie du spectacle sur la place de l’Hôtel de Ville à Aurillac avant d’aller assister au Jusque dans vos bras des Chiens de Navarre (voir Le Théâtre du Blog).  En compagnie de quelque cinq cent personnes assises par terre ou debout. Les numéros des frères Troubouch: entre autres, ceux sur le monocycle et le vélo sont très au point et correspondent à ceux de la vidéo mais n’ont rien de franchement exaltants, parce que déjà vus un peu partout. Et on aurait aimé que les bagarres entre les deux frères soient mieux réglées et donc plus crédibles. Mais le public très familial applaudissait à ce spectacle… gratuit.

Philippe du Vignal

Les 18 et 19 août, Les Préalables du Festival (autour d’Aurillac). Puis place de l’Hôtel de Ville, le 23 août.

Le 26 août, Jardins de Brocéliande, à Bréal-sous-Montfort. Les 28 et 29 août, Le Fourneau, Quimperlé (Finistère). Le 31 août à La fêtobourg Roanne, Malby

Les 14, 15 et 16 septembre, De groote stooringe Festival, à Roeselare, (Belgique), un projet avec le collectif de cirque belge Malunés. Le 22 septembre, La Filature, Bazancourt (Marne). Le 30 septembre, Théâtre des Routes, Région-Champagne.

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...