Francophonies en Limousin : trente-cinquième édition, Françoise Nyssen, ministre de la Culture en visite

4AED3307-7063-430C-9EF0-7CD0FD7512DA

Francophonies en Limousin : trente-cinquième édition

 Françoise Nyssen, ministre de la Culture en visite

 Un festival créé par le metteur en scène Pierre Debauche récemment disparu… C’est la dernière année du mandat de Marie- Agnès Sevestre dont  Hassan Kassi Kouyaté, metteur conteur et acteur burkinabé, prendra la succession. Pour la seconde fois,  la ministre se rend à Limoges.« Eh bien, oui, je suis très heureuse d’être parmi vous. (…) Ce festival m’est cher et je le dis avec force! » Elle a promis d’annoncer des mesures en faveur de la francophonie. «Il ne faut pas la laisser au passé, c’est une chance immense pour le France.» A la suite du rapport de Xavier Norh et Paul de Sinety préconisant la promotion de la Francophonie dans le champ des arts  scéniques,  la ministre entend la rendre « plus audible» et  «la dépoussiérer».

 Trois pôles de référence seront donc créés : en région, le festival des Francophonies comme vitrine de création. A Paris, avec Théâtre Ouvert,  centre d’écriture contemporaine du théâtre francophone. Et à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, lieu de résidences francophones en France et de résidences croisées à l’international. Il s’agit aussi «de construire une stratégie articulée» et un maillage territorial par un soutien aux scènes engagées dans la production d’œuvres et d’artistes francophones.

L’Office National de Diffusion Artistique mettra en place un fonds de diffusion de créations sur le territoire national et aura une nouvelle mission de repérage et de diffusion des auteurs et créateurs ultramarins. La circulation de leurs œuvres au sein des Outre-Mer, et avec la métropole sera renforcée, comme, via les Instituts français, la création. Et en direction d’initiatives repérées, telles que  les Récréatrales à Ouagadougou, Mantsina-sur-scène à Brazzaville, ou encore l’Univers des mots à Conakry… Avec une enveloppe de deux millions d’euros pour l’ensemble de ces mesures.

 Pour conclure, la ministre a salué la forte présence des écrivains aux Francophonies en Limousin: «Sony Labou Tansi, Dieudonné Niangouna, Alaxandra Badea, Annick Lefebvre, Robert Lepage, Wajdi Mouawad, Guy Régis Junior, Koffi Kwaoulé, Leonora Miano, Mohamed Kacimi ou Gao Xingjian : la plupart  d’entre eux, connus dans le monde entier, ont pu faire leurs débuts en France grâce à ce festival, et sont unanimes pour dire l’importance d’espaces comme celui-ci. »

 Ensuite, pendant un bref point-presse, la ministre a réaffirmé ces options politiques. Quant à l’épineuse question sur le sort du Tarmac à Paris (voir Le Théâtre du Blog), «Valérie Baran, dit-elle, a fait un travail formidable pendant quinze ans. Mais les conventions s’arrêtent… ». Un deuxième train de mesures ministérielles est prévu en faveur de la danse, des arts de la rue et du cirque.

 Mireille Davidovici

Les Francophonies en Limousin, Limoges.  T. : 05 55 32 44 20. 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...