Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène d’Antoine Vitez

Le Soulier de satin ou Le pire n’est pas toujours sûr de Paul Claudel, mise en scène d’Antoine Vitez: projection exceptionnelle de la captation du spectacle


afficheCe drame mystique raconte en quelque onze heures, un amour impossible, celui de Doña Prouhèze et du capitaine Don Rodrigue. L’action, située à la Renaissance s’étale sur vingt années et dans plusieurs pays, répartie en quatre journées… Et avec de nombreux personnages. La pièce fut créée en 1943 à la Comédie-Française dans une version réduite de cinq heures réalisée par Jean-Louis Barrault. Il reprendra cette pièce en 1963 à l’Odéon, puis dix-sept ans plus tard au Théâtre d’Orsay. Nous avions aussi vu la mise en scène d’Olivier Py au Théâtre de la Ville en 2003, puis à l’Odéon en 2009. Et dans l’adaptation pour le cinéma que Manoel de Oliveira  réalisa  en 1985  et qui durait près de sept heures.

La mise en scène d’Antoine Vitez (1930-1990) de la version intégrale reste celle qui a notre préférence et de loin. A la fois par sa rigueur, son ampleur, sa direction d’acteurs exceptionnelle avec Ludmilla Mikael et Didier Sandre (Doña Prouhèze et Don Rodrigue) et aussi, entre autres: Gilles David, Valérie Dréville, Jany Gastaldi, Philippe Girard, Serge Maggiani, Serge Maggiani, Madeleine Marion, Daniel Martin, Redjep Mitrovitsa, Alexis Nitzer, Aurélien Recoing, Robin Renucci, Dominique Valadié, Pierre Vial, Gilbert Vilhon, Jeanne Vitez, Jean-Marie Winling. Bref, une distribution là aussi exceptionnelle. Avec une remarquable scénographie et des costumes de Yannis Kokkos.

Tous les amateurs de théâtre ont vu, ou au moins entendu parler de cette création fabuleuse de cette pièce dans son intégralité à la Cour d’honneur du Palais des Papes, au festival d’Avignon 1987 pendant toute une nuit, et que nous avions vue avec un grand bonheur. Puis Le Soulier de Satin fut repris au Théâtre National de Chaillot  que dirigeait alors le metteur en scène. 

A l’occasion de l’année autour d’Antoine Vitez proposée par le Théâtre des Déchargeurs et l’Association des amis d’Antoine Vitez, avec la complicité de ses filles Jeanne et Marie, une projection exceptionnelle- ce qui n’est pas si fréquent- de l’intégrale filmée de ce spectacle devenu mythique, aura lieu de midi à minuit, le samedi 20 octobre: de 12h à 16h, de  17 h à 20h, et de 21 h à 00 h. Avec entractes de 16 h et 17 h, et de 20 h à 21 h. Mais vu la petite jauge de la salle et la gratuité, il n’y aura pas de place pour tout le monde. Il est donc impératif de réserver.

Philippe du Vignal.

Théâtre des Déchargeurs, 3 rue des Déchargeurs, Paris 1er.
Pour réserver: http://www.lesdechargeurs.fr/spectacle/projection-du-soulier-de-satin-antoine-vitez-paul-claudel
On peut voir sur le site du Soulier de satin des extraits de la pièce filmée par l’I.N.A.

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...