Chicago,comédie musicale de Bob Fosse et Fred Ebb

Chicago, comédie musicale de Bob Fosse et Fred Ebb, lyrics de Fred Ebb, muisque de John Kander, mise en scène de Bob Fosse
indexCréée à Broadway en 1975,  cette comédie musicale est fondée sur une pièce de théâtre homonyme de Maurine Dallas Watkins créée en 1926, et inspirée d’un fait divers survenu deux ans plutôt à Chicago. En pleine prohibition de l’alcool, Roxie Hart, une jeune artiste se voit déjà en haut de l’affiche, côtoyant les plus grands noms du jazz, sur les planches de l’Onyx Club… Mais enfermée dans la prison de Cook County, pour le meurtre de son amant, elle y fait la connaissance de son idole, Velma Kelly, une chanteuse de jazz réputée, aussi incarcérée pour meurtre. Elles vont, avec l’aide du célèbre avocat Bob Flynn, tenter d’attirer l’attention des médias et retrouver leur liberté…Le théâtre Mogador, temple de l’opérette et de la comédie musicale, présente ce grand succès  avec environ 9.000 représentations, joué dans  trente-cinq pays et adapté en douze langues. Un énorme pari de Joop van den Ende, à la tête de la société Stage entertainment employant trois mille personnes.La distribution rassemble tous les talents. Roxie Hart, meneuse de revue au Lido, Sofia Essaïdi, finaliste de la star academy, Jean Luc Guizonne qui jouait dans Le Roi lion couronné par trois Molières. Bref, le meilleur  et chaque artiste a sa doublure. Il y a un ensemble de seize danseurs survoltés, un orchestre au centre de la scène -ce qui laisse la seule avant-scène aux danseurs-  et une sonorisation d’enfer.
Tout est fabriqué pour faire un succès commercial. Le spectacle est joué et chanté en français. Mais comme on ne peut jamais prévoir, tous les artistes sont engagés pour deux mois seulement , au cas où l’entreprise ferait naufrage…Les places prémium sont à 250 € (avec champagne) et entre 25 € et 85 € !

Le metteur en scène et chorégraphe Bob Fosse à la tête d’une équipe impressionnante d’assistants, designers, arrangeurs, superviseurs etc. Le contenu?  “Nous allons vous raconter une histoire de corruption, de meurtre, de cupidité, de violence, d’escroquerie, d’adultère et de trahison, toutes choses que nous chérissons. » Laurent Bentata, directeur de la production française, nous explique que la pièce développe la place de la femme dans une société moderne violente, le rôle des médias, la corruption etc. Mais cela ne saute pas aux yeux!

Ce qui fascine: le métier des protagonistes, leur aisance,  la précision des chorégraphies et l’énergie incroyable des interprètes aux superbes corps.
Parmi ces stars, l’excellent comédien Pierre Samuel, qui joue avec sincérité l’homme que l’on ne voit pas et que l’on ne remarque pas. Ses apparitions apportent rires et poésie subtile dans un spectacle  très “rentre dedans”. Ceux qui aiment les entreprises hors du commun prendront du plaisir à ce débordement d’énergie, et cela leur économisera un voyage à Broadway, ceux qui sont à l’affût d’un théâtre, disons plus intellectuel et social, pourront facilement s’épargner ce Chicago.

Cette salle de 1.800 places n’était pas pleine, quand nous sommes allés assister à «cette expérience conviviale et inoubliable, scandaleusement chic » ! Une affaire rentable. Pas si sûr…

Edith Rappoport

Théâtre Mogador, Paris jusqu’au 30 juin. T. : 01 53 32 21 87.

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...