Fashion Freak Show, conception et costumes de Jean-Paul Gaultier

© Alain Jocard/AFP

© Alain Jocard/AFP

Fashion Freak Show, conception et costumes de Jean-Paul Gaultier.

 

Nous avions parfois croisé le couturier au théâtre, ou dans des festivals.  Des podiums de mode à la scène, le pas n’a pas en effet été difficile à franchir… Quand il avait  neuf ans, un reportage sur les Folies-Bergère qu’il avait vu à la télévision, l’avait émerveillé et il l’inspirera tout au long de son existence. Son nounours sera son premier mannequin. La suite, nous la découvrons dans ce spectacle qui retrace sa carrière et qui mêle l’histoire des Folies-Bergère et son autobiographie, en lien avec les grands courants esthétiques, musicaux et sociétaux, des années soixante-dix à nos jours.

La première revue a été présentée dans ce lieu mythique en 1886. Loïe Fuller y a dansé, Maurice Chevalier, Mistinguett, Joséphine Baker s’y ont produits. Et de grands costumiers comme Michel Gyarmathy ou Erté y ont réalisé des merveilles. Jean-Paul Gaultier invite les spectateurs à une fête  dont les tableaux se succèdent avec rythme, bien chorégraphiés par Marion Motin et mis en scène par Tonie Marshall. Le couturier réalise ainsi son rêve d’enfance : «Ce Fashion Freak Show est un mélange de mes deux amours : la revue et la mode.».

Danseurs, comédiens, chanteurs, mannequins et circassiens font tout pour éblouir le public. Les costumes, dignes des plus grandes revues du passé, sont déjà un spectacle. Les séquences filmées apportent une note d’humour, avec les témoignages d’amis comme Antoine de Caunes, Catherine Deneuve, Line Renaud, Rossy de Palma…  Des images évoquent les grandes heures du Palace, et une autre, l’arrivée du Sida qui emporta l’ami du couturier.

La scène offre un bel écrin à son délire inventif et les défilés de mode constituent les plus beaux tableaux de ce spectacle où des artistes viennent parmi le public. Mais il manque ici une certaine folie, celle que l’on découvre dans les extraits de ses anciens défilés, projetés en toile de fond.  Ce spectacle très sage,  fondé sur un travail exigeant de toute l’équipe artistiquet traduit la générosité de ce créateur hors-normes, talentueux touche-à-tout, trublion de la vie parisienne…  C’est aussi un homme d’affaire inventif dont on appréciera le sens du marketing:  dans le hall des Folies-Bergère  ses vêtements et parfums, ou des souvenirs du spectacle font le bonheur de ses fans venus nombreux. Dans une salle pratiquement pleine chaque soir, 1.500 spectateurs sont venus goûter aux délices d’un défilé de mode habituellement réservé à un petit monde de privilégiés…

Jean Couturier

Folies-Bergère,  32 rue Richer, Paris IX ème.

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...