Une Histoire intime d’Elephant Man, texte et conception de Fantazio

Une Histoire intime d’Elephant Man, texte et conception de Fantazio

 

©Giovanni CITTADINI CESI

©Giovanni CITTADINI CESI

Performeur, contrebassiste, chanteur et comédien français, cet auteur-compositeur de quarante-six ans, il a réalisé des disques, spectacles et performances depuis 1990. En 2016, il  a été invité à la villa Médicis. Fascinant le style musical de cet improvisateur-né est fondé  sur le jazz contemporain, le rock’n’roll et le punk avec chants, cris et textes philosophiques.  Il y a cinq ans, il avait créé ce spectacle au Théâtre de la Cité Universitaire à Paris, et il parlait de l’envahissement du monde dans le corps, du chaos intérieur…

Nous l’avions vu aussi comme contrebassiste surprenant et déchaîné, dans La Nuit unique et Le Parlement du Théâtre de l’Unité. Ici, acteur inventif, il arrive avec un léger retard, s’assied, très sérieux, à sa table, bégaye et s’arrête : «J’en fais une carte à jouer, de la personne, je la replie et la ressors après un an ou deux ! ». Il se lève et fait des allers et retours : «Par des petites phrases, on rend le réel un peu plus plat». Il rugit au micro : « Quelle joie de savoir qu’en grec ancien, obélisque veut dire cure-dent ! (…) C’est vers le sol qu’on trouve le soleil (…) Le Cantal, c’est des vieilles montagnes, ce que j’essaie de faire chaque matin, c’est de recoller les morceaux…» Il parle néerlandais : « Je serre les dents pour ne pas perdre le fil !» Puis traverse le plateau en hurlant, se cogne à une chaise, à un seau et une échelle. « C’est peut-être pour ça que, dans le TGV, on entend les parents qui interrompent le silence. »

Il mime un instituteur de campagne du Moyen-Age à la Renaissance, marche de long en large, décrit un tableau, fait des moulinets avec ses bras. «Je ne suis plus qu’une montagne de tranches d’expériences, impossible pour les étrangers.» Il imite les accents : «En quechua des une Twingo, il ne peut rien vous arriver !» Il hurle dans son micro, s’assied sur les genoux d’un spectateur, prend un ton pontifiant pour évoquer des villes comme Paris, Limoges ou Tokyo, fait un numéro de claquettes assis à sa table en lisant un texte.

On est fasciné par cet étrange et très sérieux monstre de foire que nous n’avions jamais vu que comme extraordinaire improvisateur musical. Fantazio, depuis 2010, a participé à cinq spectacles musicaux,sept de théâtre, trois films, produit plusieurs disques, une émission de radio et écrit cette Histoire intime d’Elephant Man

Edith Rappoport

Théâtre du Rond-Point, 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, Paris VIIIème, jusqu’au 2 décembre. T. : 01 44 95 98 00.

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...