Adieu Jean-Loup Rivière

Adieu Jean-Loup Rivière

crédit Impressions nouvelles

crédit Impressions nouvelles

L’écrivain, enseignant et théoricien avait soixante-dix ans et est mort d’un cancer, il y a quelques jours. Déjà très jeune et passionné par les pratiques théâtrales, cet ancien élève de Roland Barthes, avait monté, entre autres, Bérénice, William S, d’après Shakespeare, au Département Théâtre de l’Université de Caen que dirigeait alors Robert Abirached. Il sera ensuite rédacteur en chef de soixante-dix à soixante seize, d’une bonne revue de théâtre, L’Autre Scène, puis en 1991, des Cahiers de la Comédie-Française, un théâtre où il avait été secrétaire général. Jean-Loup Rivière  collabora aussi à l’atelier de création radiophonique de France-Culture. 

Passionné d’enseignement et de transmission, il fut maître de conférences associé à l’Institut d’études théâtrales de la Sorbonne nouvelle-Paris III en 1995, et enseigna aussi  au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et à l’Ecole normale supérieure de Lyon. Il travailla longtemps avec le metteur en scène Jacques Lassalle sur Dom Juan et d’autres pièces classiques. Avec lui, Jean-Loup Rivière publia chez P.O.L, Conversations sur Dom Juan et est l’auteur de nombreux articles et publications sur le théâtre et l’art de l’acteur. Avec lui, disparaît un homme très ouvert, excellent connaisseur du théâtre français mais aussi européen qui  s’intéressa beaucoup aux mises en scène de Jerzy Grotowski et qui traduisit aussi L’Etau, et Je rêve (mais peut-être pas) de Luigi Pirandello.

Philippe du Vignal

Un hommage lui sera rendu le lundi 3 décembre à 13h 30, sous la Coupole du cimetière du Père Lachaise, Paris XIème.

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...