Al Atlal (Les Ruines) un projet de Nora Krief, d’après le poème d’Ibrahim Nagi

Al Atlal (Les Ruines) un  projet de Nora Krief, d’après le poème d’Ibrahim Nagi

©Jean-Louis Fernandez

©Jean-Louis Fernandez

«A l’amour, au pays, aux ruines de la vie !» Wajdi Mouawad avait proposé  il y a deux ans à Nora Krief de chanter un extrait du long et célèbre poème d’Ibrahim Nagi, le grand  écrivain égyptien (1898-1953), interprété par la chanteuse-culte Oum Kalsoum,  dans Phèdre(s) qu’il mit en scène au Théâtre de l’Odéon (voir Le Théâtre du Blog).

«L’envie de ce projet, un spectacle comprendrait des lettres adressées à ma mère, des témoignages de personnes qui ont vécu l’exil, dit Nora Krief; en 1960, Oum Kalsoum ( 1898-1975) chante devant le peuple égyptien et tout le Moyen-Orient, en invitant les femmes à ôter leur voile. Ma mère était juive et n’en portait pas, elle vivait au quotidien avec une grande liberté… Aujourd’hui, j’éprouve le besoin de chanter ce poème en entier, de retrouver la langue arabe. » 

Des souvenirs de son enfance tunisienne reviennent: Nora Krief ne parlait pas l’arabe mais cherchait comment s’intégrer à l’école et supporter le regard des voisins. Elle chante ici ce poème qui revendique la liberté, le droit pour les femmes d’ôter leur voile, et elle raconte les vestiges d’un amour et le rêve d’un pays perdu. Elle chante tout cela avec émotion et la belle complicité de ses trois musiciens, elle chante aussi «les parents disparus, le plaisir et le besoin de faire resurgir ces souvenirs, ces odeurs sensuelles et érotiques. «On pourrait servir le café de ma mère et du thé à la menthe. »
Un spectacle à ne pas manquer, s’il passe près de chez vous.

Edith Rappoport

Le spectacle a été joué au Théâtre 71 de Malakoff (Hauts-de-Seine)  du 16 au 18 janvier. T. : 01 55 48 91 00.

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...