L.A.Dance Project, trois chorégraphies de Benjamin Millepied

 

L. A. Dance Project, trois chorégraphies de Benjamin Millepied

©Isabelle Deville

Crédit photo Sergi Alexander

Le collectif L. A. Dance Project, créé en 2012 et coordonné par Benjamin Millepied, associe danseurs, artistes et musiciens. Il présente ce soir, dans le cadre de la programmation TranscenDanses, un triptyque autour de créations musicales. D’abord Homeward en dix minutes très réussies sur une composition de Bryce Dessner jouée à l’avant-scène par deux violonistes, un altiste et un violoncelliste. Devant une calligraphie en noir et blanc de James Buckhouse, un artiste en résidence au L.A. Dance Project  en 2018-2019. Les costumes  ont des motifs reprenant des éléments d’une calligraphie projetée en vidéo.

Orpheus Highway est une sorte de “road dance movie“ en seize minutes, conçu sur le thème d’Orphée et chorégraphié par Benjamin Millepied ; la musique de Steve Reich est aussi interprétée par les mêmes musiciens. On voit en vidéo les mouvements des neuf interprètes; de belles superpositions d’images rappellent les figures familières de l’Ouest américain : routes droites interminables, fermes au milieu de nulle part, danseurs en T-shirt et jeans… Ce film sous-exposé, comme le plateau qui est très peu éclairé, produit un effet de distance...

Bach Studies (part 2), un ballet présenté ici en première mondiale, est une œuvre plus complexe d’une petite heure. Le violoniste joue d’abord une Chaconne de Jean-Sébastien Bach puis les danseurs le rejoignent; sous les cintres apparents, ils semblent en train de répéter morceau par morceau le spectacle. Le danses se succèdent sur des musiques hétérogènes: une bande-son de David Lang puis de nouveau du Jean-Sébastien Bach avec sa célèbre Passacaille en ut mineur pour orgue. Mais  d’un niveau trop élevé, ces musiques écrasent les danseurs déjà un peu perdus car les tableaux manquent de cohésion. La chorégraphie agréable à l’œil grâce aussi aux lumières de Rick Murray devrait être revue pour qu’elle ait une meilleure fluidité: on est déçu… Mais la musique est enthousiasmante.

Jean Couturier

Jusqu’au 1er février, Théâtre des Champs-Elysées, 15 avenue Montaigne, Paris VIII ème. T. : 01 49 52 50 50.

 

 


Pas encore de commentaires to “L.A.Dance Project, trois chorégraphies de Benjamin Millepied”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...