Auteur à domicile : lire et dire le théâtre en famille, par l’association Les Scènes appartagées, avec Philippe Dorin

Lire et dire le théâtre en famille par l’association Les Scènes appartagées, avec Philippe Dorin

35463397_264979387401840_7825721053748920320_n

Lire en famille à Hazebrouck ( avec le Centre André Malraux)

 « Le théâtre ça se lit à voix haute, avec d’autres, et devant tout le monde », conclut Philippe Dorin au terme d’une manifestation unique en son genre : une lecture en famille. Les Rispail, qui nous reçoivent dans cette coquette maison de brique rouge participent à une opération orchestrée par Les Scènes appartagées. Cette  association propose à des familles de lire du théâtre sous la direction d’un auteur devant amis et connaissances invités chez eux pour l’occasion. 

Trois répétitions ont suffi à Philippe Dorin pour mettre au point une demi-heure de lecture : deux courtes visites, puis une dernière séance juste avant la représentation. Entre temps, les membres de la famille ont travaillé le texte ensemble. L’auteur leur a proposé un montage d’extraits tirés de : Sacré Silence, Ils se marièrent et eurent beaucoup, Dans ma maison de papier  j’ai des poèmes sur le feu (voir Le Théâtre du Blog). Une quarantaine de personnes de tout âge a assisté à cette rencontre conviviale et a pu apprécier cette poésie rieuse avec une langue riche en jeux de mots et clins d’œil, défendue ici avec justesse par la grand-mère, le père, la mère et les trois enfants dont le plus petit, encore en C.P. Plaisir partagé entre lecteurs et public quand le grand frère et la jeune sœur se donnent la réplique : « L’amour c’est pas compliqué. Soit t’es un garçon, soit t’es une fille. Si t’es un garçon, pas de problème. Si t’es une fille, c’est un peu plus difficile … »(Rires)« 

On a pu ensuite échanger avec l’auteur et les lecteurs, autour d’un verre, en dégustant des pâtisseries apportées par les invités. On mesure alors que la littérature théâtrale est à la portée de tous et se laisse facilement appréhender, à condition d’y avoir accès. Peu de librairies ou de bibliothèques disposent d’un rayon théâtre, dans les grandes villes comme dans les petits bourgs.

 

lire en famille

Lire en famille à Saran (avec le Théâtre de la Tête noire)

Apporter la littérature dramatique dans les endroits reculés, tel est le pari des « Scènes appartagées » qui irrigue l’Hexagone de pièces contemporaines :  de Marseille à Paris en passant par Cavaillon ou Saran (à côté d’Orléans). Une vingtaine d’auteur(e)s participe à l’opération, à commencer par Luc Tartar, initiateur avec Sandrine Grataloup de ce projet qui, depuis sa création, en 2013, au Festival Petits et Grands de Nantes, a pris de l’ampleur pour essaimer jusqu’en Suisse, à l’Île de la Réunion ou encore en Pologne, Norvège et Guinée-Conacry . Il vient de recevoir le Grand Prix de l’Innovation Lecture.

 L’association s’appuie sur des théâtres partenaires. A eux de solliciter les familles et de faire le lien avec les artistes. Le Centre André Malraux, Scène de territoires d’Hazebrouck s’intéresse aux écritures contemporaines et, avec une programmation tout public, s’inscrit assez naturellement dans ce dispositif.  Pour la seizième édition de son festival  Le P’tit monde, il a sollicité Philippe Dorin et l’Anglais Mike Kenny : chacun est intervenu dans deux familles. L’un comme l’autre avouent avoir pris plaisir à cet exercice inédit : « Un rapport direct s’instaure entre notre écriture et ses lecteurs mais, curieusement, j’ai senti les enfants plus à l’aise que leurs parents», confie Mike Kenny dont Le Jardinier été créé lors de ce festival, mise en scène par Agnès Renaud. 

Philippe Dorin, lui, souligne l’appétit des familles pour ce genre de rencontres et a envie de poursuivre l’expérience.

Mireille Davidovici

LECTURE ECKE (c) Monika Tolosa (9)

© Monika Tolosa

Le 28 avril : Fabien Arca, famille de Gwenaelle et famille de Julie et Sébastien, Théâtre de la Tête noire, Saran ( Loiret) ; Les 11 et  12 mai : Luc Tartar, Théâtre Massalia, Marseille. Le 25 mai, Penda Diouf, famille Bartlomé, Forum Culture, Delémont (Suisse). Le 25 mai, Jérôme Fauvel, famille Henzelin, Forum Culture, Cœuve (Suisse). En juin : lectures appartagées avec des familles de Villepinte (à confirmer) ;  

Et du 9 au 12 juillet : cinq  familles ayant expérimenté le dispositif sont invitées au festival d’Avignon avec une « lecture appartagée » au festival d’Avignon

 Les Scènes appartagées, aux bons soins de la Maison des auteurs, SACD, 7 rue Ballu, Paris  IX ème.  lire-et-dire.tumblr.com

Le P’tit monde/ Festival pour petits, grands et vieux enfants, du 24 avril au 3 mai

Centre culturel André Malraux,  4 rue du Milieu, Hazebrouck (Nord) T. : 03 28 44 28 58.

 

 


Archive pour 30 avril, 2019

Auteur à domicile : lire et dire le théâtre en famille, par l’association Les Scènes appartagées, avec Philippe Dorin

Lire et dire le théâtre en famille par l’association Les Scènes appartagées, avec Philippe Dorin

35463397_264979387401840_7825721053748920320_n

Lire en famille à Hazebrouck ( avec le Centre André Malraux)

 « Le théâtre ça se lit à voix haute, avec d’autres, et devant tout le monde », conclut Philippe Dorin au terme d’une manifestation unique en son genre : une lecture en famille. Les Rispail, qui nous reçoivent dans cette coquette maison de brique rouge participent à une opération orchestrée par Les Scènes appartagées. Cette  association propose à des familles de lire du théâtre sous la direction d’un auteur devant amis et connaissances invités chez eux pour l’occasion. 

Trois répétitions ont suffi à Philippe Dorin pour mettre au point une demi-heure de lecture : deux courtes visites, puis une dernière séance juste avant la représentation. Entre temps, les membres de la famille ont travaillé le texte ensemble. L’auteur leur a proposé un montage d’extraits tirés de : Sacré Silence, Ils se marièrent et eurent beaucoup, Dans ma maison de papier  j’ai des poèmes sur le feu (voir Le Théâtre du Blog). Une quarantaine de personnes de tout âge a assisté à cette rencontre conviviale et a pu apprécier cette poésie rieuse avec une langue riche en jeux de mots et clins d’œil, défendue ici avec justesse par la grand-mère, le père, la mère et les trois enfants dont le plus petit, encore en C.P. Plaisir partagé entre lecteurs et public quand le grand frère et la jeune sœur se donnent la réplique : « L’amour c’est pas compliqué. Soit t’es un garçon, soit t’es une fille. Si t’es un garçon, pas de problème. Si t’es une fille, c’est un peu plus difficile … »(Rires)« 

On a pu ensuite échanger avec l’auteur et les lecteurs, autour d’un verre, en dégustant des pâtisseries apportées par les invités. On mesure alors que la littérature théâtrale est à la portée de tous et se laisse facilement appréhender, à condition d’y avoir accès. Peu de librairies ou de bibliothèques disposent d’un rayon théâtre, dans les grandes villes comme dans les petits bourgs.

 

lire en famille

Lire en famille à Saran (avec le Théâtre de la Tête noire)

Apporter la littérature dramatique dans les endroits reculés, tel est le pari des « Scènes appartagées » qui irrigue l’Hexagone de pièces contemporaines :  de Marseille à Paris en passant par Cavaillon ou Saran (à côté d’Orléans). Une vingtaine d’auteur(e)s participe à l’opération, à commencer par Luc Tartar, initiateur avec Sandrine Grataloup de ce projet qui, depuis sa création, en 2013, au Festival Petits et Grands de Nantes, a pris de l’ampleur pour essaimer jusqu’en Suisse, à l’Île de la Réunion ou encore en Pologne, Norvège et Guinée-Conacry . Il vient de recevoir le Grand Prix de l’Innovation Lecture.

 L’association s’appuie sur des théâtres partenaires. A eux de solliciter les familles et de faire le lien avec les artistes. Le Centre André Malraux, Scène de territoires d’Hazebrouck s’intéresse aux écritures contemporaines et, avec une programmation tout public, s’inscrit assez naturellement dans ce dispositif.  Pour la seizième édition de son festival  Le P’tit monde, il a sollicité Philippe Dorin et l’Anglais Mike Kenny : chacun est intervenu dans deux familles. L’un comme l’autre avouent avoir pris plaisir à cet exercice inédit : « Un rapport direct s’instaure entre notre écriture et ses lecteurs mais, curieusement, j’ai senti les enfants plus à l’aise que leurs parents», confie Mike Kenny dont Le Jardinier été créé lors de ce festival, mise en scène par Agnès Renaud. 

Philippe Dorin, lui, souligne l’appétit des familles pour ce genre de rencontres et a envie de poursuivre l’expérience.

Mireille Davidovici

LECTURE ECKE (c) Monika Tolosa (9)

© Monika Tolosa

Le 28 avril : Fabien Arca, famille de Gwenaelle et famille de Julie et Sébastien, Théâtre de la Tête noire, Saran ( Loiret) ; Les 11 et  12 mai : Luc Tartar, Théâtre Massalia, Marseille. Le 25 mai, Penda Diouf, famille Bartlomé, Forum Culture, Delémont (Suisse). Le 25 mai, Jérôme Fauvel, famille Henzelin, Forum Culture, Cœuve (Suisse). En juin : lectures appartagées avec des familles de Villepinte (à confirmer) ;  

Et du 9 au 12 juillet : cinq  familles ayant expérimenté le dispositif sont invitées au festival d’Avignon avec une « lecture appartagée » au festival d’Avignon

 Les Scènes appartagées, aux bons soins de la Maison des auteurs, SACD, 7 rue Ballu, Paris  IX ème.  lire-et-dire.tumblr.com

Le P’tit monde/ Festival pour petits, grands et vieux enfants, du 24 avril au 3 mai

Centre culturel André Malraux,  4 rue du Milieu, Hazebrouck (Nord) T. : 03 28 44 28 58.

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...