Las Vegas (suite) Murray The Magician au Tropicana, Laugh Factory

Las Vegas (suite)

Murray The Magician au Tropicana, Laugh Factory

8BA6CA8E-3B1A-4FBE-98B4-72B82B40143BMurray John Sawchuck né en 1973 au Canada, est un magicien, acteur et animateur. Son père travaillait dans les chemins de fer mais est aussi musicien et lui apprendra l’accordéon, le clavier et le saxo à cinq ans. Et il suivra des cours de danse ukrainienne à sept ans. Sa tante et son oncle lui offrent une boîte de magie Siegfried & Roy. Il commence alors à travailler sur l’intégration de la magie avec la musique et la danse dans ses routines et fait son premier spectacle à une fête d’anniversaire à onze ans. Adolescent, il en fait déjà cinq à six par semaine. En parallèle, il est garçon de bus, maître-nageur, réparateur de vélos, etc.. et obtient un diplôme universitaire en communication audiovisuelle et en journalisme. En 1989, il met au point un des premiers numéros impliquant la manipulation de plusieurs C D. Et en 1999,  nommé champion de magie au Pacific Rim Professional Magic Challenge, il remporte ensuite plus de vingt-quatre trophées avec son CD FX act.

Murray rencontre alors son futur mentor Marvyn Roy et sa femme Carol qui lancent sa carrière, à travers l’Europe vers les années 2000. Premier spectacle à Bruxelles, en France (dans l’émission Le Plus Grand Cabaret du Monde en 2003), à Monaco, etc… Entre deux tournées, il vit en Floride et en 2003, fait une de ses premières apparitions dans la série télévisée Reno 911. Il s’installe en 2008 à Las Vegas et fait des tournées en Asie du Sud, puis signe un contrat avec Norwegian Cruise Lines où il fait son numéro de manipulation de C D.

En 2008, Murray apparaît comme coach de magie dans cinq épisodes de la série Celebracadabra sur la chaîne VH1, où des couples de magiciens et de célébrités se disputent le prix et le titre de « Meilleur magicien de célébrités ». Puis il  participe à la cinquième saison de l’émission America’s Got Talent sur NBC et atteint les demi-finales. il fait apparaître une voiture, transforme une femme enfermée dans une cage en un tigre vivant et la fait réapparaître à côté des juges. Il fait aussi disparaître une locomotive à vapeur de 1918 (un hommage à la longue histoire familiale).

Depuis 2010, la série Pawn Stars (Les Rois des enchères), sur History Channel, présente régulièrement Murray  comme historien d’anciens appareils de magie .En 2012, Murray décroche un contrat pour un show permanent au Tropicana à Las Vegas avec, comme partenaires, sa toute nouvelle femme Chloé Crawford (danseuse et chorégraphe) et le manipulateur Douglas Leferovich. Murray passionné d’histoire de la magie, est un collectionneur de reliques du vieux Las Vegas, comme le costume du magicien Jack Kodell, le premier à se produire dans la capitale du Nevada à la fin des années 1940. Et il voue une admiration sans borne aux magiciens Cardini, Harry Houdini et, bien sûr,  à Marvyn Roy.

Apparition

Dans le bar du Laugh Factory sur une petite scène idéale pour le stand-up et la proximité avec le public. Un homme à tout faire, Lefty (Douglas Leferovich) arrive avec un paravent en tissu qu’il place à la verticale et d’où apparait Murray qui enlève sa veste et sort de sa manche une quille de bowling. Il sort ensuite une boule d’une mallette extra plate .Une introduction efficace. Murray montre alors un sac en papier vide et y place une bouteille de ketchup dont il retire alors le bouchon ainsi qu’une vraie tomate du sac. Puis il montre la bouteille vide.

Puis Lefty présente une grosse ampoule allumée. Murray prend une grande feuille de papier, présentée recto-verso, et le roule en cône. Il verse ensuite du lait dans le cornet en papier, sans qu’il ne coule et disparait quand la feuille est déroulée et il se retrouve dans l’ampoule tenue depuis le début par l’assistant, bien en vue du public. Murray rend ici hommage à son mentor Marvyn Roy, « Mr Electric » (tout juste 94 ans! ), qui lui a légué ce numéro mythique.  Avec son épouse Carol, il a parcouru le monde pendant cinquante ans avec un numéro où il allumait des ampoules à mains nues, y compris une ampoule de phare de 10. 000 watts!

Téléphone portable

Après avoir emprunté un portable dans la salle, Murray gonfle un ballon et fait passer le portable à l’intérieur puis il casse le caoutchouc du ballon pour en tirer le téléphone et le redonner au spectateur. Cet effet très visuel est fondé sur Pressure Balloon Penetration de Daniel Garcia et Dan White (2009).

Bague et montre

Empruntées et placées sous un foulard, elles sont confiées à deux spectateurs. Murray annonce qu’il n’utilisera pas ses manches de sa veste… Il présente alors des menottes à clé ayant appartenu à Houdini et se fait enfermer les poignets par un spectateur. Lefty lui donne un fil de fer et Murray réussit à ouvrir les menottes avec ses dents.Les deux foulards tenus par les spectateurs sont retirés et les objets ont disparu. La bague se retrouve sur les clés des menottes et la montre au poignet de Lefty.

Le Foulard à l’œuf

Murray place un foulard rouge dans son poing et le transforme en œuf. Il propose au public de lui révéler le truc de « l’œuf à trou » (tour emblématique des boîtes de magie pour enfants) et de l’empalmage.  Il utilise un deuxième foulard de couleur verte qui disparaît du poing pour se retrouver dans sa poche. Le trou de l’œuf s’avère être une pastille autocollante de couleur qui est retirée pour révéler un vrai œuf qui est cassé dans un verre. Silk to Egg,  un classique de la magie moderne, inventé par le colonel Stodare en 1860 et connu sous le nom de Stodare Egg. Un tour ensuite utilisé par de nombreux illusionnistes sous le nom de Kling Klang où un œuf dans un verre est transposé dans un mouchoir tenu dans la main du magicien… Adélaïde Herrmann le fera évoluer  avec la transformation finale de l’œuf en oiseau.

 Carte retrouvée

Un spectateur prend un jeu de cartes, le mélange et en garde une de son choix pour la signer. Dans ce cas extrême, impossible de « forcer » une carte qui est montrée au public avant d’être remise dans le jeu confié à un autre spectateur qui le mélange. Murray reprend alors le paquet de cartes et le jette sur une personne du public qui doit attraper en plein vol la carte choisie ! Forcément, la carte n’est pas la bonne. Le magicien fait alors la blague du change de carte avec la disparition de la signature du début.

 Objets perdus

Une enveloppe d’objets perdus est présentée au public avec, à l’intérieur des accessoires saugrenus, dont un soutien-gorge à trois bonnets. Lefty apporte un présentoir avec trois ballons de couleur différente et Murray demande à un spectateur de choisir une couleur, couleur qui est forcée par le dégonflement automatique du ballon (gag). Un deuxième ballon éclate tout seul pour révéler le deuxième téléphone portable emprunté plus tôt lors de sa transformation en caillou. La spectatrice, ouvre alors la coque de protection de son appareil et retrouve la carte signée, du précédent tour, à l’intérieur. Pour remercier la spectatrice, Murray lui propose une sculpture sur ballon de son choix, un chien bleu avec un ballon jaune (gag). Le premier essai échoue et le magicien arrive finalement à produire le chien mais de couleur violette…

 Lefty

Lefty vient balayer la scène, ramasse une carte et se met à la faire disparaitre et réapparaitre avec la technique du back and front, typique des manipulateurs. Douglas Leferovich interprète ce personnage muet avec des expressions un peu excessives. Alors qu’il fait apparaître et disparaître plusieurs cartes à jouer après les avoir multipliées, son personnage semble être tout aussi impressionné que le public. Il prend à parti une jeune femme du public pour ses routines et flirte innocemment avec elle alors qu’il enchaîne tous les classiques de manipulation: cartes boomerang, cartes à la bouche, cartes qui rapetissent).

 Cannette en bouteille

Murray revient prendre sa place avec un sac en papier  où il place une canette de bière vérifiée par le public. Celle-ci disparaît par renversement du sac (gag). Finalement, elle se transforme en grande bouteille de coca-cola. Un effet  fondé sur le même principe que dans le tour classique des Passe-Passe Bottles (1876) et des Multiplying Bottles d’Arthur P. Felsman (1920).

 Journal déchiré et reconstitué

Murray termine son spectacle par le tour classique du journal déchiré et reconstitué, sur la musique de Purple rain de Prince.  La reconstitution s’achève avec l’apparition de la chaussure du spectateur à l’intérieur du journal. Déjà au XIX ème siècle, détruire et restaurer une feuille de papier, un ruban, une ficelle ou une carte, étaient monnaie courante.Le spectacle est construit dans la tradition du « stand-up » où les vannes fusent entre les effets magiques. Personnage décontracté et sympathique et texte travaillé:  aucun temps mort: on ne s’ennuie pas une seconde et on passe plutôt un bon moment. Mais ce répertoire manque d’originalité, de sens et d’épaisseur et tous les effets présentés sont des classiques sans réelle valeur ajoutée. Les trucs, s’enchaînent mais sans transition. La présence  de Lefty nous change de l’éternelle partenaire féminine mais cette bonne idée n’est pas assez développée. Le spectacle, même s’il est d’une grande virtuosité, manque de complicité avec le public et n’apporte aucun supplément d’âme. Dommage….

Sébastien Bazou


Spectacle vu le 29 avril à Las Vegas (Nevada)

 

 


Pas encore de commentaires to “Las Vegas (suite) Murray The Magician au Tropicana, Laugh Factory”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...