Ballet théâtre de Bâle, chorégraphies d’Hofesh Shechter, Jiří Pokorný et Bryan Arias

Ballet-Théâtre de Bâle, chorégraphies d’Hofesh Shechter, Jiří Pokorný et Bryan Arias

B3FC855D-A24B-4E7B-82E3-4431341920D7En dehors du festival Le Temps d’Aimer la danse qui débutera le 6 septembre prochain à Biarritz, Thierry Malandain et Biarritz-Culture organisent une saison riche en découvertes. Avec notamment, le Ballet de Bâle et ses trente danseurs et un focus sur les nouvelles écritures chorégraphiques.  Cette troupe, sous la direction artistique du chorégraphe Richard Wherlock, est une partenaire privilégiée d’Hofesh Shechter et présentait ici The Fools, une de ses anciennes pièces, remaniée il y a deux ans et qui contient en germe le vocabulaire ensuite développé par le grand créateur. Mouvements lents brusquement interrompus par des gestes rapides, corps inclinés semblant implorer le sol puis bras levés vers le ciel en une sorte d’incantation. Avec les mêmes compositions musicales aux soudaines ruptures de rythme qui surprennent le public. Les artistes s’engagent ici totalement dans cette œuvre sombre et violente.

Day without night de Jiří Pokorný, un chorégraphe tchèque formé au Nederlands Dans Theater, se compose surtout de duos. La danse s’articule autour d’une forme étrange qui navigue au sol, mobilisée en permanence par les artistes. Cette structure en tissu les engloutit parfois… sans que l’on perçoive le sens réel de cette action.

This is everything clôt la soirée. Bryan Arias, d’origine portoricaine, a créé  sa compagnie en 2013 à New York. Il a dansé pour Ohad Naharin et Crystal Pite, ce que l’on perçoit bien ici. Les artistes se cherchent, se découvrent, se touchent, traversent le plateau rapidement en se dissociant, puis se regroupent. Cela rappelle beaucoup The Season canon de la Canadienne Crystal Pite qui a triomphé à l’Opéra Garnier (voir Le Théâtre du Blog). Nous avons apprécié durant deux heures et demi, le travail précis et rigoureux de cette compagnie pas encore connue dans l’Hexagone.

Jean Couturier

Spectacle vu le 21 mai, à la Gare du Midi, 23 avenue du Maréchal Foch, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

   

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...