Cactus de Carl Norac, d’après un scénario de Cécile Fraysse, création musicale de Boris Kolhmayer

Cactus de Carl Norac, d’après un scénario de Cécile Fraysse, création musicale de Boris Kolhmayer

2428CE32-6EC1-4115-B909-DE6EB23CEDA5« J’aime dire poète parce que c’est un mot un peu galvaudé, dit et auteur belge de cinquante huit ans qui écrit en français. C’est mon genre littéraire préféré, car il transcende tous les autres. Que j’écrive un album, une prose, du théâtre, la petite lumière de départ, c’est toujours le mot poésie, dit cet auteur belge de langue française.  Il a écrit des recueils de poésie mais aussi de nombreux textes d’albums jeunesse qui ont été illustrés.

 Ici, il nous offre un conte initiatique sur une petite louve née sans dents, qui vit dans une forêt de cactus. Sur le plateau, une belle tente et des lampadaires. Une fille est entourée de boules lumineuses, les yeux de la petite louve brillent : « Que faire de deux étoiles quand on est une petite louve ?  Où vous cachez vous ? Petite louve n’a pas de dents » !»

Le rideau s’ouvre et l’actrice lance des balles aux enfants : « Pourquoi suis-je né dans un cactus ? ». Petite louve en peint sur des toiles transparentes suspendues. Le cactus bouscule la petite louve. « Fallait il vraiment manger les cactus. Je veux être le centre de l’univers. Petite Louve, née dans la fleur  de cette plante exotique, mais sans dents pour se protéger . Elle se retrouve seule  dans un pays hostile, et rencontre un autre petit  loup à la mâchoire impressionnante. Elle rencontrera Petit loup qui montre ses crocs. Petite louve ne sait pas se défendre…
 Comme beaucoup de spectacles pour enfants, il s’agit ici d’une sorte de voyage initiatique où  Petite louve verra pousser ses deux premières dents qui lui serviront à se défendre

Ce décor coloré se transforme sans cesse peinture réalisée  sur scène, sculptures,   éléments textiles, le tout sur une musique improvisée et retient l’attention des très jeunes enfants très concentrés pendant ces quarante minutes que dure ce spectacle réjouissant.

Edith Rappoport

Théâtre Dunois, rue Dunois, Paris (XIII ème) jusqu’au 30 juin,  en représentations scolaires et  pour tout public T. :  01 45 84 72 00

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...