No woman’s land, lecture imaginée et mise en abyme par Odile Roire

No woman’s land,  lecture imaginée et mise en abyme par Odile Roire

Flyer 4 juilletEn plein hiver, six femmes se retrouvent pour fonder un groupe de celles qui ont plus de cinquante ans. L’une déploie une toile plastique autour de trois  tables. « La femme qui couche dans mon lit,  n’a plus  vingt ans depuis longtemps. » (…) « Je suis désolée, je n’ai plus de voix, ma fille a sa première demain. » (…) « Nous allons essayer de lire sans nous arrêter, on pourrait faire un collectif, nous voici aujourd’hui face au vide, y a-t-il une vie après cinquante ans ? T.V.G. : Théâtre des Vieilles Gonzesses (…)  » Il y a cent quatre-vingt-dix rôles d’homme pour dix de femme! Etre femme et avoir cinquante ans, est-ce un handicap ? » (…)  » Cela veut dire quoi être actrice, quand on n’a pas joué depuis dix ans ? Non, j’ai le sentiment que ma vie est finie, je vieillis, tout le monde s’en fout; à partir d’un certain moment, une femme seule n’est plus une femme libre !» On assiste à des engueulades sur des auditions ratées. «On va se faire traiter de féministes, ce qui est difficile, c’est de séparer le professionnel, du personnel, mettons la franchise au goût du jour : Qu’est ce que vous pensez de moi ? » (…) « Finalement, ça veut dire quoi vieille ? » (…) Les jeunes acteurs, Jean Vilar, etc, ils ne connaissent pas ! »

Une lecture insolite  avec une belle vigueur par des interprètes déterminées: Nathalie Villeneuve, Marianne Wolfsohn, Françoise Viallon, Odile Roire, Catherine Gantois, Emmanuelle Lecoultre, Roman Kané, Esmé Planchon et Jeanne Cremer. On espère qu’elle aura une suite.

Edith Rappoport

Lecture présentée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, 2 bis rue du Conservatoire, Paris (IX ème)

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...