Gare au théâtre: Nous n’irons pas en Avignon vingt et unième édition:

FF7BF0B8-1903-4A57-BFE0-89A6E87BAB1D

Gare au théâtre: Nous n’irons pas en Avignon vingt et unième édition:

Exils de Nathalie Sternberg

«Un corps entre en mouvement ou reste immobile, dit Paul Auster. S’il se meut, quelque chose commence. S’il reste immobile, quelque chose commence aussi.»  Qu’emporte-t-on dans nos exils? Une valise, quelques traces du passé…Nathalie Sternberg et Marta Bentkowski dansent l’une contre l’autre… Puis jacassent, chantent, portent une valise, l’ouvrent et l’une d’elles se met la tête dedans. Elles se bouchent les oreilles et se couchent contre cette valise. Comment emporter son passé avec soi ? Ce petit ballet silencieux se déroule au centre d’un carré dessiné  sur la scène.

Ensuite Thibault Leroy interprète un solo dans ce même carré: « Je suis seul, enfermé, dans cette prison aux murs si épais, je dois quitter cet endroit absolument, trouver le sens profond des choses, la pure réalité des rêves, passer de l’intérieur à l’extérieur. Que me reproche-t-on ? La création de ma propre prison ? Je n’enfreins aucune règle ! Mais peut-on croire un mime sur parole? Je n’irai pas en Avignon. »
Efficace et plein d’humour !

Edith Rappoport

Nous n’irons pas en Avignon se poursuit à Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine jusqu’au 3 août. Programme différent chaque semaine. T. : 01 43 28 00 50.

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...