Festival d’Aurillac (suite) Rituel de désenvoûtement de la finance Occupy

Festival d’Aurillac (suite)

Rituel de désenvoûtement de la finance Occupy par la compagnie Loop-s

Une occupation temporaire de l’espace public avec de nouveaux rites collectifs  pour contribuer à la transformation de notre système économique. Avec partage et expérimentations de pratiques artistiques et sorcières. « Un lieu où l’on est invité à couper symboliquement le lien, l’emprise de la finance sur nos vies et celle de la production agricole, afin de retrouver, ici et maintenant, dans notre quotidien, de la puissance pour imaginer et fabriquer de nouveaux mondes. La finance donne un prix aux céréales, au lait, à la viande, aux semences, à la terre ; elle façonne les terres agricoles et leur usage, elle détermine notre façon d’accéder à l’alimentation. La finance est partout, l’argent déborde. »

C’est une création -très collective!- de cette compagnie belge par Julien Celdran, Luce Goutelle, Emmanuelle Nizou, Camille Lamy, Maxime Lacôme, Aline Fares, Fabrice Sabatier, Stéphane Verlet-Bottéro, Ilaria Boscia, Dimitri Tuttle, Yohan Dumas, Aude Schmitter, Alix Denambride, Zelda Soussan, Arthur Lacomme, Amandine Faugère, Vincent Matyn, Suzie Suptille, Grégory Edelein, Alice Conquand, Émilie Siaut, Martin Pigeon, Gabriel Nahoum, Grégory Rivoux, Lora Verheecke et Jean-Baptiste Molina. Ici, trente participants rassemblés autour d’une construction pyramidale figurant le Veau d’Or, édifiée place des Carmes. Des feux brûlent tout autour, des cravates accrochées à un fil, flottent au vent et les propositions d’Euro Next sont affichées. On entend les réactions du marché en plusieurs langues et des agents torse nu s’enlacent.

Mais, panique dans les salles de marché: il faut désenvoûter les cartes bancaires. «Tenons-nous les uns, les autres, par la carte bancaire, la finance est partout, la finance est nourrie de nos dettes abyssales qui nous soufflent aux oreilles. » (…) « Il faut briser quelque chose, de l’ordre de l’envoûtement. Laisser les questions économiques et financières aux mains des experts n’est plus envisageable! » Tous les spectateurs obéissent, sauf nous, prennent leur carte bancaire et se tiennent les uns les autres

On perçoit un message publicitaire de Monsanto/Bayer quand on présente les profits. Mais tout s’écroule: les participants tournent autour du Veau d’or puis libèrent la place. Ce deuxième « rituel de désenvoûtement, celui du Marché des semences a laissé la place à 23 h 23 à celui du Marché des céréales. Mais, lassés et déçus, nous avons renoncé…

Edith Rappoport

Jusqu’au 24 août, place des Carmes, Aurillac. Des ateliers participatifs ont eu lieu le 24 août à 11 h 11 et à 13 h 13.

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...