Adieu Michel Aumont

Adieu Michel Aumont

 MICHEL_AUMONT_SEE-1200x675Il avait quatre-vingt deux ans. Sociétaire honoraire de la Comédie-Française, il avait joué de façon remarquable vingt ans Harpagon. Mais aussi Arnolphe de L’Ecole des femmes avec Isabelle Adjani mise en scène apr Jean-Paul Roussillon, Cyrano de Bergerac, Le Songe de Strindberg, et Le Roi Lear il y a quatre ans au théâtre de la Madeleine. Il adapta aussi pour la télévision L’Avare,  George Dandin et Le Médecin malgré lui. Il avait ce n’est pas si fréquent une palette de rôles impressionnante et joua avec les plus grands metteurs en scène : Roger Blin, , Antoine Vitez, Claude Régy, Jean-Pierre Vincent, Jorge Lavelli et Richard III dans la mise en scène par Terry Hands au festival d’Avignon.

Le  grand public connaissait sans doute davantage cet acteur très discret, par ses nombreux  rôles au cinéma, comme entre autres dans Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier et dans Courage fuyons d’Yves Robert, ce qui lui avait valu des Césars. Mais on l’avait aussi vu comme personnage secondaire chez Claude Chabrol, Claude Lelouch, Bertrand Tavernier, Jean-Jacques Annaud,  Francis Veber…

Il avait au  théâtre comme au cinéma une élégance, un phrasé, une gourmandise du texte et comme une certaine distance qui avait fait de lui un comédien exceptionnel. 

Philippe du Vignal

 

 


Pas encore de commentaires to “Adieu Michel Aumont”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...