J’admire l’aisance avec laquelle tu prends des décisions catastrophiques de Jean-Pierre Brouillaud, mise en scène d’Eric Verdin

J’admire l’aisance avec laquelle tu prends des décisions catastrophiques de Jean-Pierre Brouillaud, mise en scène d’Eric Verdin

22FF20B0-B09B-4DDE-9C7E-55BF2DA131B0Un couple en pleine crise. Le mari, un avocat (Renaud Danner), ne trouve plus de travail dans son secteur et dépose le bilan, puis dépose une candidature pour être éboueur. Il avoue avoir  quitté le privé pour entrer… dans le secteur public, à Oriane, son épouse (Mathilde Lebrequier) qui en est indignée.

 Il se dit «agent de propreté urbaine». Oriane est furieuse et une longue diatribe s’ensuit : « J’ai cinquante ans, je n’ai pas d’enfant, j’ai peur de nous ! » Elle finit par vider les poubelles sur le plateau envahi de papiers qu’ils balayent tous les deux. Enfin, bonne nouvelle, elle lui dit qu’elle est enceinte….

Les personnages de cette comédie sont bien de notre époque et parfaitement crédibles et l’auteur sait mettre en scène de façon comique un couple avec ses conflits habituels qui tournent à l’aigre, quand lui veut  imposer sa virilité et prendre le pouvoir sur elle…
Mais à la fin, chacun acceptera l’autre et ils auront la chance de pouvoir oublier le passé, leurs différences et leurs querelles, pour construire enfin un avenir ensemble et élever leur futur enfant.
Un duo insolite bien joué et mis en scène,  plein d’une belle vigueur.

Edith Rappoport

Le spectacle a été joué au Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis Passage La Ruelle Paris (XVIII ème), du 27 au 31 août. T. : 01 40 05 06 96. 

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...