Jeu de trait, Jeu de théâtre, exposition de dessins de Nikolaï Sokolov

Jeu de trait, Jeu de théâtre, exposition de dessins de Nikolaï Sokolov

IMG_0594 - copieVoilà longtemps que Paris n’avait pas accueilli une exposition de portraits d’acteurs. La famille de Sokolov et la Comédie-Française font revivre, en images, sa première tournée en Union soviétique, en 1954. L’Association Française d’Action Artistique qui dépendait du ministère des Affaires étrangères y avait aussi envoyé les troupes de Louis Jouvet,  Jean-Louis Barrault et celle du Théâtre National Populaire dirigé par  Jean Vilar. 

Une occasion pour les Koukryniksy, un collectif de peintres et caricaturistes soviétiques, dont Nikolaï Sokolov (1903-2000) était le représentant de faire le portrait des comédiens. Ce collectif a collaboré avec Vsevolod Meyerhold, le célèbre metteur en scène, à plusieurs reprises, en particulier en 1929 pour la création des décors de Klop, puis en 1932 pour la conception de la pièce Histoire d’une ville au Théâtre académique de la Satire de Moscou, et régulièrement avec le Théâtre TRAM de la Jeunesse ouvrière.

Nikolaï Sokolov noua des liens d’amitié avec nombre de ballerines, acteurs et metteurs en scène. Pour ses croquis au Théâtre Bolchoï, il puise son inspiration chez les impressionnistes et notamment chez Edgar Degas, l’un de ses peintres préférés. En 1937, en reprenant les dessins et peintures de Nikolaï Sokolov, le groupe Koukryniksy crée une série de caricatures d’artistes,  sous forme de sculptures, desœuvres récompensées par une médaille d’or  à l’Exposition universelle de Paris.

 «Les Koukryniksy, écrit-il avec humour, ont établi une division du travail très stricte, tout le travail se fait en bande. L’un d’eux trouve les sujets, l’autre sait bien dessiner les jambes et les nez et il sait caricaturer, le troisième touche l’argent». Nikolaï Sokolov a croqué ces artistes  en tournée, symboles du rapprochement entre l’Est et l’Ouest. Ses héritiers qui vivent en France, ont répertorié ses dessins, en collaboration avec Agathe Sanjuan, conservatrice-archiviste de la Comédie-Française, pour les exposer au Studio de la Comédie Française.  

Les acteurs de la Comédie-Française sont partis avec Molière: Tartuffe mise en scène de Fernand Ledoux et Le Bourgeois gentilhomme mise en scène de Jean Meyer mais aussi avec  Le Cid de Corneille, mise en scène de Jean Yonnel et Poil de carotte de Jules Renard. Une tournée avec une cinquantaine de panières de costumes  qui accompagnaient les acteurs voyageant en train, le buste et le fauteuil de Molière… Nikolaï Sokolov (1903-2000) va réaliser des caricatures des grands acteurs au cours de cette tournée mythique qui symbolise un rapprochement, au moins culturel, entre Est et Ouest.  On découvre ainsi les portraits de Louis Seigner, Jean Piat, etc.

IMG_0587 Mais on peut aussi voir  ceux  de Jean Vilar (dessin ci-contre) et de  Maria Casarès: en 1956, le gouvernement français demanda en effet à Jean Vilar d’aller faire une tournée en Union soviétique. Le T.N.P. , du 13 septembre au 7 octobre, donnera donc vint-trois représentations à Moscou et à Léningrad devant plus de 33.000 spectateurs!  Avec, au programme: Dom Juan de Molière, Le Triomphe de l’amour de Marivaux et Marie Tudor de Victor Hugo… On peut voir aussi le portrait d’André Malraux reconnaissable à ses épaules voûtées et ses yeux globuleux.

La petite-fille de l’artiste, Anna Sokolova, a donné à ces archives une nouvelle vie : ces dessins, photos, notes de mise en scène et quelques films restent aujourd’hui les seuls témoins de ce glorieux passé, et nous rappellent que le théâtre reste un vecteur d’unité entre les peuples. Le dessin au trait simple définissant le visage des acteurs sont souvent proches de celui Georges Goursat dit Sem (1863-1934), célèbre graphiste et caricaturiste du monde des arts. Les Comédiens-Français et ceux du T.N.P. qui ont fait ces tournées mythiques méritent bien une visite…

Jean Couturier

Jusqu’au 20 février, Studio-Théâtre, Galerie du Carrousel du Louvre, place de la Pyramide inversée, 99 rue de Rivoli, Paris (Ier). T. : 01 44 58 98 58.

A consulter : Nicole Bernard-Duquenet, La Comédie-Française en tournée ou Le Théâtre des cinq continents, 1868-2011, L’Harmattan, 2012.
Pierre Descaves, Molière en URSS, Amiot-Dumont, 1954.
La Comédie-Française en URSS
, in Paris-Théâtre, juillet 1954, n° 86.

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...