Les Eaux et forêts de Marguerite Duras, mise en scène de Michel Didym

 
Les Eaux et forêts de Marguerite Duras, mise en scène de Michel Didym

C5CEE17A-D8BD-4368-8AB5-25FE0C49FA63Une « sur-comédie »: ainsi l’auteure désignait-elle cette pièce (1965) à la tonalité absurde qui appartient à ce qu’elle nommait son « théâtre de l’emportement ». Zigou, le petit chien de Marguerite-Victoire Sénéchal, mord un passant sur un passage clouté.  Mais cette historiette sur les rapports homme femme dont les souvenirs se perdent, est des plus confuses.

Le passant, très énervé, s’en prend à la propriétaire du chien. Une femme s’en mêle et c’est l’altercation… Et ce fait anodin semble alors se transformer en catastrophe nationale. En fait cette Marguerite-Victoire Sénéchal dresse son chien très gentil à mordre pour attirer dans ses filets un homme qu’on doit emmener à l’hôpital ensuite! L’homme en question se réfugie dans des chansons gauloises Et ces deux femmes et cet homme vont imaginer le tout Paris contaminé par la rage et la ville anéantie. Puis l’on dévie sur leur vie conjugale, leur intimité et leurs secrets.

Le spectacle a été créé à Nancy mais même joué par Brigitte Catillon, Catherine Matisse et Charlie Nelson. «On a envie de jouer, dit Marguerite Duras, avec les mots, de les massacrer, de les tuer, de les faire servir à autre chose et c’est ce que j’essaie de faire. »  Peut-être mais ce texte reste peu convaincant et d’une qualité très éloignée des autres textes théâtraux de la grande et révérée Marguerite Duras…

Edith Rappoport

Spectacle vu au Théâtre 71, Malakoff (Hauts-de Seine),  le 4 décembre. T. :  01 55 48 91 00.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...