Frontière(s) Projet de territoire à la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs

Frontière(s) Projet de territoire à la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs

BAL MPAA

Babelle de José Montalvo © Virginie KahnL

 

 

 

La M.P.A.A. établissement culturel de la Ville de Paris, fondé en 2008 pour fournir aux amateurs de théâtre, danse, musique, arts visuels… des équipements adaptés. Une étude, menée en 2006 par la Maison des conservatoires, avait pointé le manque criant de salles de répétition. Depuis son ouverture à l’Auditorium du marché Saint-Germain, la M.P.A.A. a essaimé et ses cinq sites offrent dix-neuf salles de travail avec une équipe de quinze permanents et une quarantaine d’intervenants extérieurs. Elle accueille chaque année environ six cents projets aboutissant à cent cinquante représentations par des professionnels ou des amateurs et qui sont vues par quelque vingt-deux mille spectateurs…

 Sonia Leplat, sa directrice

Sonia Leplat, sa directrice ©

Sonia Leplat, sa directrice depuis 2017, mène une politique active pour élargir les missions de ces lieux et « s’ouvrir  sur les territoires, sur les traces de l’éducation populaire abandonnée aujourd’hui par l’État ». Elle a lancé des projets spécifiques aux quartiers environnants : par exemple, un atelier sur les migrations avec A.T.D. Quart Monde ou des actions culturelles avec le SAMU social. Elle a aussi créé une Brigade d’intervention féministe et programme organise un cabaret du matrimoine*.

«  D’abord il convient de réhabiliter le mot amateur, dit-elle, sans l’opposer à « professionnel“…  Et «Accueillir les envies de pratique, quelle que soit la maturité du projet. Proposer aux plus avancés, des conseils artistiques ou juridiques. »  Où commence le fait d’être professionnel ? Une frontière parfois ténue. La M.P.A.A. propose donc aux compagnies en voie de professionnalisation des espaces de travail : «On ne fait pas dans l’émergence, on est sollicité par l’émergence. » Et aujourd’hui une centaine d’entre elles bénéficie de locaux aux heures où les amateurs ne les utilisent pas. La M.P.A.A fait aussi partie du réseau du festival Impatience piloté par le Cent Quatre et réservé à des équipes d’acteurs qui ont au moins à leur actif un projet professionnel après leur sortie d’école.

 Des liens entre amateurs et professionnels se tissent et une quarantaine d’ateliers sont encadrés par des artistes confirmés. On voit aussi se croiser les disciplines : ainsi des musiciens amateurs vont rencontrer une compagnie de théâtre ou de danse pour créer ensemble un spectacle… Cela bénéficiera aussi aux habitants de la petite Couronne et du Grand Paris. Pour que le public s’y retrouve, la M.P.A.A. met en place une plate-forme informatique référençant les offres en matière de musique, théâtre et arts visuels : cours, ateliers, rencontres, spectacles, festivals, agenda des scènes-amateurs, appels à projet ou à participation … Du pain sur la planche !

 Frontière(s)

Chaque année, une action “de territoire“ est lancée dans un des cinq sites de la M.P.A.A., autour d’une thématique. Des artistes viennent dialoguer et mettre en œuvre des projets avec des personnes ou des collectifs vivant ou travaillant dans  un quartier et au-delà. En février, commence  Frontière(s) à la M.P.A.A./ Saint-Blaise (20 ème), en bordure du périphérique. Un quartier les plus denses d’Europe : quinze mille habitants, et classé en zone de sécurité prioritaire. Avec une grande mixité sociale parfois source de divisions mais qui pourrait être une richesse si la Culture apportait des traits d’union entre les différences de ses habitants. Tout au long de l’année, des artistes invités interrogeront ces frontières, de Gambetta à la place de la Réunion, voire jusqu’à Montreuil et Bagnolet. Ils donneront des ateliers, en lien avec leur création. A la soirée de lancement, sera présentée Version originale, chorégraphie de Sylvain Goud, issue d’un atelier. La manifestation se clôture le 26 septembre par une grande performance urbaine à Saint-Blaise.

Entre temps, Frontière(s) propose ateliers, spectacles et expositions pour tous les âges… Comme Stravinsky Nègre avec des amateurs de seize à soixante-dix ans pour transposer de sa Russie originelle à la forêt africaine,  Le Sacre du Printemps d’Igor Stravinski:  du 22 avril au 26 septembre  à la M.P.A.A. Breguet). Et Quibdó art lab, associera des adolescents colombien·ne·s et francilien·ne·s pour une création bilingue théâtre,  krump et musique ( jusqu’au 26 septembre). 

Mon appartement est un théâtre ira chez des aînés pour partager des histoires de la ville et questionner avec eux le fameux : “ C’était mieux avant »,  en s’appuyant sur J’ai rêvé d’un cafard de Sonia Belskaya (de mars à juin, Saint-Blaise). Danse et musique  pour Voyou, Voyelles à partir d’une texte construit en atelier sur la figure du voyou, et un chœur éphémère chantera et rythmera le texte : Saint-Blaise,  (du 3 mars au 26 septembre). Babil /la musique des langues collecte langues et dialectes dont la matière des mots sera travaillée et mise en musique collectivement pour présenter, un paysage sonore des parlers du 20 ème (du 31 mars au 26 septembre, Saint-Blaise).

Il y aura aussi, en partenariat avec le Théâtre de la Colline, un atelier de théâtre : #placedelaréplique3 pour les jeunes de quinze à trente ans. Difficile parfois de se repérer dans toutes ces propositions… Mais la M.P.A.A. mérite d’être mieux connue des Parisiens et Franciliens : chacun devrait trouver des salles de répétition peu onéreuses, des ateliers à son goût, rejoindre une compagnie d’amateurs ou satisfaire sa curiosité de spectateur à prix modique… 

 Mireille Davidovici.

 Version originale le 29 février et Frontière(s) du 26 février au 26 septembre à  la M.P.A.A. Saint-Blaise.

* Le Mois des femmes du 7 mars au 2 avril :
 A la M.P.A.A./ Saint-Germain,  du 7 et 8 mars, Et ta sœur ? comédie musicale ; le 15 mars  What the femmes! chorale karaoké; le 28 mars Enchantez-vous ! théâtre à partir de dix ans ; le 31 mars, La Princesse au petit pois, théâtre et le 2 avril Presqu’illes, cabaret matrimoine. Ateliers à la M.P.A.A./Breguet : De Femme à femmes, Brigade d’Intervention Féministe à partir du 4 mars. Et du 18 avril au 28 mai ; Levons-nous, théâtre /danse /performance pour les femmes, à partir de seize ans. 

M.P.A.A./La Canopée, Forum des Halles, Paris (Ier)   T. :01 85 83 02 10.
M.P.A.A./Saint-Germain, 4 rue Félibien, Paris (VIème)  T. : 01 46 34 68 58.
M.P.A.A./Breguet 17/19 rue Breguet, Paris (XI ème)  T. : 01 85 53 03 50.
M.P.A.A ;/Broussais, 100 rue Didot, Paris (XIV ème) T. :01 79 97 86 00.
M.P.A.A./Saint-Blaise, 37/39 rue Saint-Blaise  Paris (XX ème) T. :01 46 34 94 90. 

mpaa.fr.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...