La sextape de Darwin, ce que Noé ne savait pas! Texte et mise en scène de Brigitte Mounier

La Sextape de Darwin, ce que Noé ne savait pas ! Petit manuel de biodiversité, à l’usage de tous, texte et mise en scène de Brigitte Mounier

©Bekir Aysan

©Bekir Aysan

Un fond de scène turquoise,  le chant des oiseaux: on se croirait au cœur des premiers matins du monde ! Le plateau s’éclaire et une jeune personne, légèrement androgyne, joue de la flûte traversière avec délicatesse…  Une voix off féminine se fait entendre : « Dans le lagon, durant la pleine lune. » (…)  « Les poissons chauves-souris, les poissons-papillons, et les poissons-lanternes se regroupent, leur nage s’accélère, leurs couleurs changent. C’est le signal de la fête. »

Douce et merveilleuse atmosphère… Soudain, arrive une belle femme en tailleur blanc, qui pourrait être une mariée. Mais non, elle saisit le micro et prend la parole avec aplomb. Brigitte Mounier, comédienne-trapéziste, auteure du texte et ici conférencière, pour notre plus grand bonheur,  mène en souplesse le spectacle tambour battant et avec malice ! Le public d’abord perplexe puis très vite sous le charme, est captivé : discours riche et tout en couleurs, jeu, danse,  musique, chant se sont donnés rendez-vous pour raconter l’infinie fantaisie de la reproduction du vivant. Tendresse, comique et ruse se sont joints à ce   joyeux et poétique carnaval donné en l’honneur de Dame Nature.

Idée géniale de la compagnie des Mers du Nord: celle de nous faire découvrir, ou mieux connaître l’histoire véritable et en détails étonnants, drôles, de la perpétuation des différentes espèces. Toutes, sauf celle de l’homme, ou si peu : «Si notre culture nous enseigne que le sexe est une activité qui a pour fonction, la perpétuation de l’espèce et que le mâle et la femelle coopèrent gentiment, la nature, elle, nous montre l’étroitesse de notre imaginaire, nous rappelle la conférencière. »

Les danseurs Sarah Nouveau et Antonin Chediny sous la direction du chorégraphe Philippe Lafeuille, une chanteuse-actrice Marie-Paule Bonnemason, vont brillamment tour à tour se transformer en insecte coloré, limace, grenouille, vers de terre, bonobo et encore toute une multitude d’animaux. Tous étonnants dans leurs pratiques sexuelles et leur cérémonial amoureux, sans parler de leurs costumes !  On se pose la question : qui des deux, de l’homme ou de la limace par exemple, a le plus de talent et de grâce dans le jeu de la séduction ? Un vrai petit bijoux théâtral, lyrique et de danse mais aussi scientifique ! On sort de là,  le cœur gai comme un pinson, léger comme une libellule et l’esprit savant comme un singe !

Elisabeth Naud

Théâtre La Bruyère, 5 rue La Bruyère, Paris ( IX ème). T. : 01 48 74 76 99.

 


Pas encore de commentaires to “La sextape de Darwin, ce que Noé ne savait pas! Texte et mise en scène de Brigitte Mounier”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...