Adieu Didier Bezace

didier-bezace-en-201

Adieu Didier Bezace

 

© Pascal Couillaud

© Pascal Couillaud

Le comédien et metteur en scène mort hier à soixante-quatorze ans. Il avait fondé le Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes avec Jean-Louis Benoit et Jacques Nichet, disparu l’an passé (voir Le Théâtre du Blog). Il avait aussi solidement dirigé pendant quinze ans le théâtre de la Commune d’Aubervilliers.

La création collective de l’Aquarium à laquelle il participa comme metteur en scène,  La jeune Lune tient la vieille lune toute la nuit dans ses bras en 1976, était un spectacle politique dont nous nous souvenons encore. Les acteurs avaient recueilli les témoignages d’ouvriers occupant leur lieu de travail  et cette forme théâtrale -nouvelle  à l’époque- connut un grand succès. Dans le même genre, il créa Pépé qu’il écrivit avec Jean-Louis Benoit, à partir d’entretiens faits dans un hospice.

Comédien, il joua beaucoup au théâtre dans ses créations et dans celles qu’il réalisa avec Jacques Nichet. Mais c’était aussi un acteur de cinéma et de télévision: il a joué dans une trentaine de films dont L.627Ça commence aujourd’hui de Bertrand Tavernier, La petite Voleuse de Claude Miller…  Et plus récemment dans L’Exercice du pouvoir de Pierre Schoeller.

Metteur en scène curieux et éclectique, il monta quelque quarante spectacles dans des genres et styles différents: classiques comme Les Fausses confidences de Marivaux,  L’Ecole des Femmes de Molière dans la Cour d’honneur au festival d’Avignon, avec Agnès Sourdillon et Pierre Arditi, La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht. Ou encore avec Jacques Nichet, On déménage : Feu la mère de madame et Léonie est en avance de Georges Feydeau qu’il reprit ensuite de façon remarquable il y a deux ans au château de Grignan ( voir Le Théâtre du Blog) sous le titre: Le Diable s’en mêle... Mais il créa aussi des spectacles adaptés d’œuvres littéraires ou sociologiques modernes, comme cette étonnante adaptation de Ma Femme changée en renard de David Garnett, qui lui valut un  Molière de la meilleure mise en scène, Pereira prétend d’Antonio Tabucchi ou Le Jour et la nuit d’après La Misère du monde de Pierre Bourdieu.

Avec sa disparition, après celle de son complice le grand Jacques Nichet, c’est un des maillons du théâtre du théâtre contemporain et l’une des âmes de ceux qui ont fondé  un des théâtres de la Cartoucherie qui s’en vont aussi…

Philippe du Vignal

Les obsèques de Didier Bezace auront lieu au cimetière du Père Lachaise.

 


Pas encore de commentaires to “Adieu Didier Bezace”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...