Les confinés parlent aux confinés

 Les confinés parlent aux confinés (suite)

Les Ballets de Monte-Carlo

Sur la chaîne Monaco info et le site France 3 PACA, cette compagnie offre à tous, la possibilité de voir ou de revoir une sélection d’œuvres de son répertoire.
Ce mercredi 8 avril à 17h et le samedi 11 avril à 17 h, c’est le film de La Belle de Jean-Christophe Maillot qui sera diffusé.  Sur la chaîne Monaco Info TV, sur le site internet www.monacoinfo.com ou sur l’application mobile « Monaco Info ».

Le Centre Dramatique National de Tours

Nous vous avions déjà signalé que la cinquième édition du festival WET° était reportée du 16 au 18 octobre. Jacques Vincey, son directeur et celui du Centre Dramatique National de Tours, a ouvert le site internet en grand à plusieurs initiatives!  Avec des mots au creux de l’oreille…

Les comédiens de l’ensemble artistique du T°  proposent de vous appeler au téléphone pour vous livrer quelques bribes de poésie, littérature ou  théâtre qui leur sont chères. Pour tenter l’expérience, rendez-vous sur le site: https://cdntours.fr/lectures-telephoniques

Mathilde Delahaye vous offre de regarder la captation de Nickel, sa dernière création et Vanasay Khamphommala a proposé aux comédiens de sa prochaine création Monuments hystériques de tenir un « journal du confinement ».  https://cdntours.fr/actualite/

Croustilleux La Fontaine

On peut visionner cette semaine l’intégralité de la captation du spectacle créé au Théâtre des Déchargeurs ! Le ténor Jean-François Novelli s’est entouré de la chanteuse Juliette et du compositeur Antoine Sahler pour mettre en scène et en musique les contes  plus osés du poète.  » On est donc très surpris quand on lit ses contes, dit Jean-François Novelli et  on retrouve le ton léger, coquin, badin de l’auteur de nos premiers émois poétiques, mais les thématiques ne sont plus les mêmes…

 » J’ai insisté, dit Juliette, auprès de Jean-François Novelli et Antoine Sahler, pour « en être ». Dès le premier abord, cette idée de spectacle m’a littéralement émoustillée ! Tout ce que j’aime:- du texte, (et pas des moindres, hein !), la haute tenue littéraire du XVII ème siècle dans toute sa splendeur au service d’un propos on-ne-peut-plus léger ! La syntaxe précieuse, le vocabulaire précis, tout ça pour raconter des histoires de nonnes affriolantes et de pâté d’anguilles, c’est la classe ! Mais aussi de la musique pour en faire de vraies chansons. Antoine a ce talent si délicieux et si rare pour faire des mélodies « qui restent » !

« On se surprendra à fredonner les airs évidents qui habillent ces concerts licencieux, j’en mets ma main au feu ! Et c’est aussi un talent particulier que de savoir faire rire la musique : entre les anachronismes évidents, musique au mètre de films érotiques ou clin d’œil aux Demoiselles de Rochefort, les références font mouche ! » (…) de la profondeur et du propos, qui nous concerne tous : l’amour et ses frasques, le désir, maître ô combien impérieux, et la joie, la simple joie – « ô doux remède, remède ami ! » – qui nous attend dans les blancs oreillers des lits accueillants. Et last but not least, de la dérision ; de la rigolade et du pouffage de rire, car tout ceci, du début à la fin, n’est pas très sérieux ! « 

Les Chroniques de la danse en suspens, aux éditions Contredanse

Nos amis belges à Bruxelles avec  ces Chroniques de la danse en suspens, publient sur le site de Contredanse deux fois par semaine : un contenu phare (texte de réflexion, récit d’artiste, actualité du secteur, entretien), une idée inspirante (citation, partition, pistes de lecture…), les créations belges qui auraient dû voir le jour et une initiative parmi celles qui fleurissent ci et là (formations, appels, propositions). Le corps, la pratique, l’imaginaire

« Il y a le fait d’être confiné et la raison du confinement. Devoir danser entre le lit et les casseroles empilées et s’angoisser pour ses proches souvent loin, craindre la maladie. Comment continuer à travailler, permettre au corps de bouger et à l’esprit de vagabonder ? Les initiatives de formations en lignes sont multiples. Cours de Gaga, de yoga, master class, sur le site de Contredanse nous recensons toutes les formations en ligne sous la catégorie : #StaySafeAndKeepDancing. N’hésitez pas à l’alimenter. »

« Le temps, l’espace, le collectif: Comment ne pas rester immobile, lorsque l’espace n’est plus qu’intérieur, l’extérieur semble s’abstraire. Le temps n’est plus que durée. Ce mouvement d’éloignement ne préfigure aucun rapprochement. Comment ces artistes du mouvement,  de la communauté, du touché, du contact arrivent-ils à dépasser cette sidération ?

Philippe du Vignal

 


Pas encore de commentaires to “Les confinés parlent aux confinés”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...