L’Opéra de Paris en ligne

L’Opéra de Paris en ligne

Durement touché par les grèves qui ont précédé la venue de la pandémie en France, l’Opéra invite pendant le confinement, ses fidèles et les autres à voir ou à revoir  les spectacles du répertoire. Un partenariat avec France-Télévisions et son offre Culturebox, il  rend accessibles depuis le monde entier, gratuitement, certaines créations emblématiques dans leur intégralité.

 Le site de la Comédie-Française  s’ouvre directement sur sa web tv, La Comédie Continue ! mais celui de l’Opéra *propose, si besoin, de créer un compte Opéra et fait défiler l’annonce de Bastien et Bastienne et du Barbier de Séville. D’autres spectacles sont à découvrir, comme par exemple, une soirée hommage à Jerome Robbins, du 13 au 19 avril puis Cendrillon, chorégraphie de Rudolf Noureev, du 18 avril au 19 juin, Body and Soul  chorégraphié par Crystal Pite à partir du 25 avril et Giselle jusqu’au 5 août…

 Une fenêtre s’ouvre aussi sur Aria, un site annexe qui dévoile, de façon ludique, le monde de l’Opéra et du Ballet. La 3 E Scène, connue depuis plusieurs années, permet de faire une visite virtuelle du Palais Garnier et de voir fictions et documentaires.

 Par ailleurs, l’abonnement grand public est ouvert depuis le 2 avril et  la saison 2020-2021 promet de belles découvertes où redécouvertes dont plusieurs reprises : une trilogie Shechter/ Robbins/Pite ; deux classiques, La Bayadère et  Roméo et Juliette, chorégraphiés par Rudolf Noureev  et Le Parc par Angelin Preljocaj.

Et deux spectacles rendront justice à  Roland Petit, aujourd’hui plus reconnu à l’étranger qu’en France : le mythique Notre-Dame de Paris avec les costumes dessinés par Yves Saint-Laurent et une Soirée-hommage au chorégraphe. Les traditionnelles présentations de l’Ecole de danse, comme le gala d’ouverture de la saison danse, auront lieu le 22 septembre.

 D’ici là, nous espérons pouvoir vous rendre compte de quatre spectacles prometteurs, dont une soirée Cherkaoui/Eyal/Ashton, une autre Jiří Kylián. Et La première venue de la compagnie Peeping Tom puis le retour attendu d’Ohad Naharin avec Sadeh21.

 Les mots de Pina Bausch résonnent cruellement: «Dansez, sinon nous sommes perdus.»

Jean Couturier

*Operadeparis.fr  

 

 

 


Pas encore de commentaires to “L’Opéra de Paris en ligne”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...