Quelques petits cadeaux à saisir (suite)

Quelques petits cadeaux à saisir (suite)

df227cb55d1adb93ee7bb18682a44409046f93209653547b8c64f1d731296445Encore, faute de mieux mais,  ce n’est déjà pas si mal au lieu d’être abreuvé de propos anxiogènes aux Informations, voici des captations offertes. D’abord à nouveau par par la Comédie-Française de spectacles que nous avions beaucoup aimés: d’abord ces Fables de Jean de La Fontaine, mise en scène de Robert Wilson, avec Christine Fersen, Gérard Giroudon, Cécile Brune, Éric Génovèse, Christian Blanc, Florence Viala, Céline Samie,… C’est une sorte de galerie  des personnages mythiques avec pour lointains ancêtres deux de la littérature indienne. conçus par le célèbre poète. Et que l’on peut regarder avec gourmandise en guise de chocolats de Pâques. Rien à voir avec les récentes créations de Bob Wilson très décevantes, que du bonheur.
C’est superbement interprété par des acteurs de la Comédie-Française.

Site de la Comédie-Française,  le mercredi 15 avril à 20 h30..

Mais aussi Like a rolling stone, d’après le livre de Greil Marcus, mise en scène de Marie Rémond et Sébastien Pouderoux, avec Gilles David, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux…

Site de la Comédie-Française le jeudi 16 avril à 20 h30.

Et encore Le Misanthrope  de Molière, mise en scène Clément Hervieu-Léger, avec Loïc Corbery  dans le rôle d’Alceste.

dsc_8033-2France 5 le dimanche 19 avril à 20h50.

Les Ballets de Monte-Carlo avec la chaîne Monaco info et le site France 3 PACA, offrent la possibilité de voir ou de revoir une sélection d’œuvres de son répertoire. Cette semaine : Casse-Noisette, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot.


M
Monaco Info TV:  www.monacoinfo.com: mercredi 15 avril à 17h et samedi 18 avril à 17h. Et France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/ : du mercredi 15 avril à 17 h au dimanche 19 avril à 00h.

Portez-vous bien et merci encore pour votre fidélité.

Philippe du Vignal

 


Archive pour 13 avril, 2020

Mistral Noir, exposition-installation d’Anne Pontet, textes d’Yves Chevallier

DSC01153

Mistral Noir, exposition-installation d’Anne Pontet, textes d’Yves Chevallier

Cette artiste regarde les objets, leurs accidents, les chocs avec la vie des végétaux et des paysages. Le temps de rêver de ces rencontres et d’inventer: ne dit-on pas inventeur d’un trésor, celui qui le découvre ? De ses Installations in situ, elle ensuite tiré de fortes images puis a demandé à Yves Chevallier d’écrire un texte à propos  de ce travail.

Avant le confinement, l’œuvre a été exposée à Anis Gras-Le Lieu de l’autre, investi par l’association Ecarts qui, dans cette ancienne petite usine d’anisette à l’architecture industrielle soignée datant en partie de 1856,  invite en résidence des metteurs en scène, des artistes et des expositions. Anne Pontet y a mis en scène des paysages et travaille sur  les lumières et les objets, pour rendre visible le trouble qu’ils ont sans doute d’abord provoqué en elle. Une épave de voiture comme enfermée dans la toile d’araignée d’un buisson (Arachné, 2016) ou l’éclat d’une lumière verte  qui s’impose entre les portes disjointes d’une grange, ou encore un cercle de feu de charbon la nuit évoquant la Pamphile (2017), une sorcière: à l’origine, un personnage maléfique de Métamorphoses, un roman d’Apulée (voir Le Théâtre du Blog). Dans la cour d’Anis Gras, Caravan Night (2018), une petite caravane à l’intérieur rouge velouté, éclairée et comme habitée, pourrait être celle d’une diseuse de bonne aventure d’autrefois et ressemble à celle, abandonnée dans la Drôme qui a inspiré Anne Pontet. Comme un hommage fugace à Marguerite Duras et à son Navire Night.

Arachné

Arachné (2016)

Dans une salle, une vidéo passe en boucle: on est à bord d’une voiture dont les phares trouent la nuit et rejettent sans cesse les arbres sur les côtés d’une petite route dans la campagne. On entre ensuite dans une autre salle obscure où se font face les images d’Anne Pontet et les textes d’Yves Chevallier: « Mon nom est Mac Guffin pardon mais il faut bien déparler paroler graver à la manière noire ce qui est arrivé La Scoumoune cette nuit là éviter la jeune femme hagarde prise dans la lumière des phares qui errait la nuit sur la route serpentine En quatrième vitesse tout s’est figé la Toyota a fini sa course contre le mur de pierre de la grange Vertigo Sueur froide. « 

Les images ont la beauté et la profondeur qu’ont souvent les couleurs projetées sur un écran. Dans l’obscurité d’une salle éclairée par les photographies et les textes… c’est au visiteur de laisser travailler son imaginaire. Yves Chevallier  s’est imprégné de ce travail pour faire naître associations d’images et souvenirs dont certains n’ont rien à voir entre eux. Mais c’est justement là qu’il y a à voir: dans les fentes d’une porte ou dans les cheminements obscurs…

Il est question ici de la mort et de la nuit, mais aussi du rêve et du cinéma: y- a-t-il deux choses qui soient aussi proches? Il est aussi question d’Hamlet et de l’incongru qui pourrait être source d’une nouvelle œuvre, d’un nouveau regard. Puis, on entre dans la salle voisine, « normalement» éclairée. Les photos d’Anne Pontet y sont exposées avec les mêmes images que dans la vidéo mais, à la lumière, elles ont une certaine brutalité.

Des lieux différents offriront sans doute aussi à cette exposition-installation, à la fois la neutralité nécessaire à la concentration du regard et de l’écoute mais aussi un caractère qui pourra répondre d’une autre façon à ce Mistral Noir. Dans la Drôme, ce vent du Nord ne nettoie pas le ciel mais traîne avec lui de rapides nuages sombres. Dans le temps suspendu des œuvres ici exposées, on peut entendre aussi le silence qui précède les orages…

Christine Friedel

Exposition vue à Anis Gras, 55 avenue Laplace, Arcueil  (Val-de-Marne). T. : 01 49 12 03 29.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...