Trois questions à Olivier Mantei, directeur de l’Opéra-Comique

IMG_0024 Trois questions à Olivier Mantei, directeur de l’Opéra-Comique

Le 13 mars, arrêt brutal des spectacles en France et dans toute l’Europe. En 2019, Joël Pommerat dans L’Inondation, mettait en scène plusieurs familles menacées par la montée des eaux d’un fleuve et cloîtrées chez elles, dans un immeuble dont on voyait trois niveaux. Prémonitoire…

 

-Comment vivez-vous personnellement et comme directeur de théâtre cette situation dramatique ?

- O. M. : Les dernières créations que nous avions programmées annonçaient toutes la fin du monde, à leur manière. Fosse, L’Inondation, Macbeth… L’opéra a toujours été un écho de l’Histoire et de la société qu’il traverse. Espérons que les prochaines raconteront un nouveau monde : ce sera le signe d’un changement. L’Opéra du XXI ème siècle doit nous rassembler : manifestement, il sera sociétal.

 -L’Operaoké est de retour sur votre site. Comment accompagnez-vous vos fidèles spectateurs, isolés chez eux dans cette période difficile ?

-O.M : Cette œuvre virtuelle est une manière de chanter ensemble mais à distance. Nous l’avions inventée en 2016, pendant la fermeture pour travaux et nous nous étions réunis sur un grand espace vert. C’était l’époque des grands rassemblements mais il y en aura certainement d’autres! En attendant, l’heure n’est pas à la déconnexion. Alors retrouvons-nous sur le site de l’Opéra-Comique pour nous exercer aux tubes du répertoire. Chacun pourra poster sa vidéo…

 -Cette crise mondiale a révélé les fractures de notre système à tous les niveaux de la société, quelle solution le monde artistique peut-il apporter aujourd’hui ?

-O.M. : ll va être intéressant de mesurer une nouvelle fois la place de la culture dans notre société, au-delà des mots et des postures. Si nous la considérons comme une activité essentielle et prioritaire, au même titre que l’éducation, la santé, l’agro-alimentaire, elle jouera pleinement son rôle  quand nous prendrons conscience de nos erreurs. Et de nouveaux enjeux  s’ouvriront alors à nous. Nous avons l’intelligence de comprendre la situation. Aurons-nous la maturité de nous y adapter ? La culture peut être utile à cet endroit.

 Propos recueillis par Jean Couturier

 Opéra-comique.com


Archive pour 17 avril, 2020

Les Consultations poétiques par téléphone au Théâtre de la Ville

 

Théâtre de la Ville: Les Consultations poétiques par téléphone

« Nous croyons que la poésie n’est pas coupée de la vie, dit Emmanuel Demarcy-Mota son directeur, qu’elle est l’essence qui frémit en chacun de nous, qui nous réunit, au cœur de notre solitude et de notre isolement. Nous croyons au lien entre les êtres. »

Nous avons participé à l’expérience poétique d’environ trente minutes qu’il propose  -et on peut  inviter pour une autre consultation un(e) ami(e)-  ce qui permet d’ouvrir un réseau culturel plus large et moins concentré sur le public de théâtre habituel. Sarah, notre interlocutrice,une des vingt interprètes dit avoir été souvent en contact avec des personnes de toute la France, peu habituées à fréquenter  les salles parisiennes.

Ma remarque sur l’impossibilité de vivre l’arrivée du printemps rayonnant à Paris et de redécouvrir l’irruption de la nature qui reprend ses droits l’interpelle. Elle trouve alors, dans son lexique poétique, un poème en lien d’Anna de Noailles, une poétesse et romancière parisienne d’origine roumaine (1876-1933)  : Il fera longtemps clair ce soir.  «Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent (…) » « Et pourtant quelque chose est changé dans la vie. Nous n’aurons plus jamais notre âme de ce soir (…) ».

DSC02985

Un moment sensible qui ne ressemble pas au rapport classique artiste-public et qui ouvre la voie à une réflexion:  il  faudra à tout prix repenser notre relation au spectacle, après les bouleversements provoqués par cette crise sanitaire qui va durer longtemps ! Comme le dit Jacques Livchine, directeur avec Hervée de Lafond, du Théâtre de l’Unité : « Le nouveau chantier va être très excitant, il va falloir  inventer l’Art sous corona virus».

Jean Couturier

www.theatredelaville-paris.com/fr/spectacles/saison-2019-2020/temps-forts/consultations-poetiques-par-telephone-les-rencontres-inattendues-1      

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...