Quelques petits cadeaux à saisir (cela ne va pas toujours durer!)

Les Estivants de Maxime Gorki, par le TG Stan

 1904: Anton Tchekhov meurt en Allemagne après avoir bu un verre de champagne.Son
cercueil arrivera à bord d’un wagon où était inscrit: transport d’huîtres…  La même année, Gorki écrit cette pièce qui n’a pas pris une ride -il y a bien des ressemblances avec la situation actuelle en France- et dont la compagnie flamande  fait son miel il y a déjà presque vingt ans. Des ami de la classe aisée, assez oisifs, passent l’’été dans une datcha: on parle éducation des enfants, amour et mariage mais aussi art et littérature. On boit du thé et on bavarde, en profitant du soleil.

Photo X

Photo X

Avec une certaine mélancolie, comme si ces personnages savaient inconsciemment que cette existence agréable n’allait pas durer et qu’une révolution approchait à grand pas… « Sur le droit de l’homme à vouloir être leurré ! Vous parlez souvent de  « la vie ». Qu’est-ce que c’est que «la vie » ? Quand vous en parlez, je vois un monstre immense et informe qui exige perpétuellement des sacrifices, des sacrifices humains! Jour après jour, il dévore l’homme tout cru et boit goulûment son sang. Pourquoi ? Je n’en vois pas le sens, mais je sais qu’à mesure que la vie de l’homme se prolonge, il voit davantage de saloperies, de grossièreté, de rudesse et de saletés autour de lui et il aspire davantage à la beauté, à la clarté, à la pureté… »

C’est un des meilleurs spectacles (en français) du TG Stan de et avec Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan De Schrijver, Tine Embrechts, Bert Haelvoet, Minke Kruyver, Frank Vercruyssen et Hilde Wils. Jeu impeccable avec une certaine distance et une certaine ironie par rapport au texte,  dépouillement du plateau, rythme: c’est la marque de fabrique de la fameuse compagnie flamande.  Le spectacle avait été présenté au Théâtre de la Bastille où depuis, le TG Stan est souvent revenu. A voir ou à revoir sans hésiter, même si encore une fois, cela ne remplace pas l’irremplaçable spectacle en vrai…


Sur Vimeo

Ariane Mnouchkine, l’Aventure du Théâtre du Soleil

Un film ( 2009) de Catherine Vilpoux, en ce moment dans son intégralité qui qui retrace le parcours emblématique d’Ariane Mnouchkine : ses inspirations, son rêve de théâtre et son amour du cinéma mais aussi le lien exceptionnel qu’elle a tissé avec le public. 874979986_570A travers de nombreuses archives dont certaines inédites, des extraits de spectacles, séances de travail, entretiens. Tout à fait passionnant

Le Théâtre du Soleil de par son engagement artistique et politique en France et à l’étranger, est entré depuis longtemps dans l’histoire du théâtre contemporain et a été récompensé en 2009 à Oslo, par le prix Ibsen. « Tous ceux qui ont assisté à un de ses spectacles, a dit Liv Ullmann, présidente du jury, en ressortent avec le sentiment d’avoir vécu une aventure. Quelque chose de plus grand que la vie et qui, en même temps, parle de la vie. Un voyage qui replace l’Histoire et la société sous un jour nouveau, qui enrichit l’esprit et le cœur, et dont la force dramatique insuffle au public une foi étonnante en l’avenir ». C’est effectivement bien dessiné, le parcours de la compagnie française la plus connue au monde et qui a fait de la Cartoucherie de Vincennes avec les créateurs des Théâtres de l’Aquarium et de la Tempête, un lieu remarquable du théâtre contemporain…

actuellement sur Viméo

Philippe du Vignal


Archive pour 6 mai, 2020

Quelques petits cadeaux à saisir (cela ne va pas toujours durer!)

Les Estivants de Maxime Gorki, par le TG Stan

 1904: Anton Tchekhov meurt en Allemagne après avoir bu un verre de champagne.Son
cercueil arrivera à bord d’un wagon où était inscrit: transport d’huîtres…  La même année, Gorki écrit cette pièce qui n’a pas pris une ride -il y a bien des ressemblances avec la situation actuelle en France- et dont la compagnie flamande  fait son miel il y a déjà presque vingt ans. Des ami de la classe aisée, assez oisifs, passent l’’été dans une datcha: on parle éducation des enfants, amour et mariage mais aussi art et littérature. On boit du thé et on bavarde, en profitant du soleil.

Photo X

Photo X

Avec une certaine mélancolie, comme si ces personnages savaient inconsciemment que cette existence agréable n’allait pas durer et qu’une révolution approchait à grand pas… « Sur le droit de l’homme à vouloir être leurré ! Vous parlez souvent de  « la vie ». Qu’est-ce que c’est que «la vie » ? Quand vous en parlez, je vois un monstre immense et informe qui exige perpétuellement des sacrifices, des sacrifices humains! Jour après jour, il dévore l’homme tout cru et boit goulûment son sang. Pourquoi ? Je n’en vois pas le sens, mais je sais qu’à mesure que la vie de l’homme se prolonge, il voit davantage de saloperies, de grossièreté, de rudesse et de saletés autour de lui et il aspire davantage à la beauté, à la clarté, à la pureté… »

C’est un des meilleurs spectacles (en français) du TG Stan de et avec Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan De Schrijver, Tine Embrechts, Bert Haelvoet, Minke Kruyver, Frank Vercruyssen et Hilde Wils. Jeu impeccable avec une certaine distance et une certaine ironie par rapport au texte,  dépouillement du plateau, rythme: c’est la marque de fabrique de la fameuse compagnie flamande.  Le spectacle avait été présenté au Théâtre de la Bastille où depuis, le TG Stan est souvent revenu. A voir ou à revoir sans hésiter, même si encore une fois, cela ne remplace pas l’irremplaçable spectacle en vrai…


Sur Vimeo

Ariane Mnouchkine, l’Aventure du Théâtre du Soleil

Un film ( 2009) de Catherine Vilpoux, en ce moment dans son intégralité qui qui retrace le parcours emblématique d’Ariane Mnouchkine : ses inspirations, son rêve de théâtre et son amour du cinéma mais aussi le lien exceptionnel qu’elle a tissé avec le public. 874979986_570A travers de nombreuses archives dont certaines inédites, des extraits de spectacles, séances de travail, entretiens. Tout à fait passionnant

Le Théâtre du Soleil de par son engagement artistique et politique en France et à l’étranger, est entré depuis longtemps dans l’histoire du théâtre contemporain et a été récompensé en 2009 à Oslo, par le prix Ibsen. « Tous ceux qui ont assisté à un de ses spectacles, a dit Liv Ullmann, présidente du jury, en ressortent avec le sentiment d’avoir vécu une aventure. Quelque chose de plus grand que la vie et qui, en même temps, parle de la vie. Un voyage qui replace l’Histoire et la société sous un jour nouveau, qui enrichit l’esprit et le cœur, et dont la force dramatique insuffle au public une foi étonnante en l’avenir ». C’est effectivement bien dessiné, le parcours de la compagnie française la plus connue au monde et qui a fait de la Cartoucherie de Vincennes avec les créateurs des Théâtres de l’Aquarium et de la Tempête, un lieu remarquable du théâtre contemporain…

actuellement sur Viméo

Philippe du Vignal

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...