Livres et revues


Livres et revues

Beaucoup de lecture, cela ne peut faire que du bien… Dans notre confi-déconfinement cantalien, nous avons quand même la possibilité de lire, prêtés par le bureau de poste qui fait aussi office de relais pour la bibliothèque du département, le pa récent mais toujours aussi savoureux Dos Crawlé d’Eric Fottorino Et 14 de Jean Echenoz mais aussi un numéro de la collection d’une année de Elle, sagement rangée dans une chambre. On ne parle pas encore des événements de mai prochain mais on apprend plein de choses… Ainsi dans la rubrique Paris chuchote: 81 % de foyers français possèdent la télévision en noir et blanc et 0,002% la couleur: soit 16.000 ménages! Et dans la rubrique Elle a tout vu entendu lu, on annonce la parution de C’est le bouquet (cinquième tome de L’Hygiène des Lettres d’Etiemble chez Gallimard: « Etiemble a la dent dure. Un savoureux portrait du Nouveau Roman et de ses figures les plus importantes” par celui qui fut un des nos meilleurs profs de la Sorbonne… Et un remarquable essayiste…

Et on annonce aussi la sortie de Week-End de Jean-Luc Godard avec Mireille Darc et Jean Yanne. “Le cinéaste  accuse  avec force une grandeur et un pessimisme impitoyables, dit René Bernard, le chargé de cette rubrique  mais reste assez sceptique quant à l’intérêt du film. Il nous invite plutôt à écouter les Sonates et interludes pour piano préparé de John Cage interprétés par Maro Ajemian, un pionnier de la musique sur bande magnétique… Bien vu!

Au programme de la semaine de télévision: Les Saintes chéries, un feuilleton hebdomadaire avec Micheline Presle et  Daniel Gélin mais aussi La grande Farandole, une émission de variétés de Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, avec entre autres : Marie Laforêt, Adamo, Michel Delpech… une autre époque et French Cancan de Jean Renoir le dimanche soir. Mais aussi Le Misanthrope par la compagnie du Grenier de Toulouse, dans la mise en scène de Maurice Sarrazin . “La pièce est jouée dans des décors 1900, afin de rapprocher Molière de notre époque. “(???? sic) “ La maison qui lui sert de cadre est celle où Proust séjourné près de Trouville”. Et encore Lola de Jacques Demy, avec Anouk Aimée… Bon, mais pour deux chaînes seulement, on a vu pire…

Au sommaire aussi: une double page assez émouvante avec  7 Nouvelles vedettes sont nées:  Soit de jeunes actrices comme Marianne Faithfull Coronavirus Pandemic Causes Climate Of Anxietyqui joue dans le film La Motocyclette avec Alain Delon, avant de devenir la chanteuse que l’on connaît.

Et la très craquante Olga Georges-Picot en blouson et jupe courte rouge qui fait la couverture de ce numéro de Elle. Elle joua dans des films de Woody Allen, Alain Resnais et Alain Robe-Grillet et s’est suicidée à soixante-et-un ans.  Elle en aurait tout juste quatre-vingt…Et aussi bien connue des amoureux des films d’Eric Rohmer, 19209102Haydée Politoff, la merveilleuse  Collectionneuse qui a aujourd’hui soixante-treize ans…

Olga Georges-Picot

Olga Georges-Picot.


 

Corinne Le Poulain Le cocu magnifiquequi fut révélée au théâtre avec Quarante Carats de Barillet et Grédy , joua aussi Oscar avec Louis de Funès  et tourna avec de nombreux réalisateurs de cinéma dont Jean-Pierre Mocky et qui fut emportée par un cancer foudroyant il y a cinq ans..
Il y a aussi dans cette double page Albane Navizet,images-1 la vedette de La Fille d’en face, le premier film de Jean-Daniel Simon. Mais elle joua aussi Valparaiso, Valparaiso (1973), Infidélités (Le Désir) (1974) et Histoire d’O (1975) une adaptation du célèbre roman de Pauline Réage.

Et encore Annie Buron

sur la croisette, à droite avec Jecques Perrin et Marie-France Pisier

 à droite avec Jacques Perrin et Marie-France Pisier

qui fut révélée par L’Ecume des jours de Charles Belmont avec Jacques Perrin, Marie-France Pisier et le grand Sami Frey.

 

Et enfin  Karen Blanguernon, aux  longs cheveux noirs, le regard un peu triste. Elle a été un temps, l’épouse de  Guy Bedos… Puis elle épousa Dirk Sanders qui lui fit tourner  entre autres  Tu sera terriblement gentille. Elle joua aussi dans les films d’Henri Verneuil, Sydney Pollack, René Clément mediumet elle  écrivit  aussi plusieurs romans :   La Vie volée, 1981, Coups bas, l’année suivante   (Denoël) et  Léa s’en va, Balland en 1989. Puis un peu plus tard Ne pas dépasser la dose prescrite.

Elle s’est suicidée à soixante-et un ans. Elle en aurait aujourd’hui quatre-vingt.

Ce numéro de Elle comporte aussi un long article très bien documenté de Stanislas Fontaine: Les 82.000 infirmières de nos hôpitaux. Le docteur P. raconte qu’il téléphone vers une heure du matin à l’Institut du Cancer de Villejuif et tombe sur Marianne, une infirmière. Il est étonné mais elle  lui répond: “Je ne suis pas de nuit mais la malade m’a demandé de rester. “Alors, lui dit-il, vous êtes de repos demain.” Non, je reprends à huit heures.”  Tout est dit en ces quelques mots!
Et à propos d’une autre infirmière: “Bien sûr les jours, les heures qu’elle fait en plus sont récupérables. »  (… ) « Seulement voilà, si, à la fin de l’année, on n’a pas récupéré les jours auxquels on a droit, ils ne sont pas reportés l’année suivante.” (…) “A vingt-deux ans, Geneviève travaille depuis deux ans dans un service. Depuis son ouverture, vingt infirmières ont passé . Quatre seulement sont restées.“ (…)  “Il faut aussi de l’argent. Sur ce point, nous n’avons pas à être très fiers de nous. Nous les Français, dépensons sensiblement moins pour nos hôpitaux que les pays d’un niveau de civilisation comparable. “  Cela vous rappelle quelque chose! A l’E.N.A., Emmanuel Macron ne lisait sans doute pas Elle.

C’était en janvier 1968 et beaucoup de nos lecteurs n’étaient pas nés…. Une autre époque?  Sans doute mais en fait pas si sûr…

 Philippe du Vignal

 Elle n° 1152 du 18 janvier 1968.

 

 


Pas encore de commentaires to “Livres et revues”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...