Adieu Elisabeth Carrecchio

Adieu Elisabeth Carrecchio

Autoportrait d'Elisabeth Carrechio

Autoportrait d’Elisabeth Carrechio

Après le départ de Marcel Maréchal et de Martine Spangaro, décidément en juin la série noire n’en finit pas… Cette photographe de théâtre aura accompagné les spectacles entre autres des meilleurs metteurs en scène français et étrangers comme Bruno Boeglin, Patrice Chéreau, Jacques Lassalle, Luc Bondy, Georges Lavaudant, Régine Chopinot, Kristian Lupa, Michaël Thalheimer.  Mais aussi Stéphane Braunschweig, Bernard Sobel, Sylvain Maurice, Joël Pommerat et cela depuis une vingtaine d’années.

La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat  Photo X

La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat
Photo Elisabeth Carrechio

 

Elle a aussi travaillé notamment à partir de 1998 au Festival d’art lyrique d’Aix en Provence les mises en scène de Peter Brook, Klaus-Michael Grüber, et elle était la photographe des Théâtres Nationaux de Strasbourg, de la Colline et de l’Odéon…

  Et elle a été photo-journaliste pour la presse nationale et internationale avec de nombreux sujets à l’étranger : les travestis au Brésil ou à Naples, les adolescents gays sans-abri de Londres, les lesbiennes en Slovénie, les parents gay aux Etats Unis, la police muscovite. Une publication internationale de ses travaux par ONUSIDA, sur les militant(e)s d’Act-up aux Etats-Unis, est en cours.

On ne dira jamais assez que les meilleures traces que laissent les spectacles, par définition éphémères, sont des photos et celles d’Elisabeth Carrecchio étaient celles qui rendaient compte de la façon la plus juste des mises en scène du théâtre contemporain.

Philippe du Vignal

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...