Niebo Hôtel, conception et chorégraphie de Christophe Garcia

Niebo Hôtel, conception et chorégraphie de Christophe Garcia

Belle découverte estivale, dans une période difficile…Pendant le confinement, le chorégraphe a imaginé un spectacle dans un hôtel : «Pour jouer et danser quand même. Pour transformer des contraintes en nouvelles règles de jeu. Pour savourer l’intimité d’un lieu singulier, son odeur sa lumière. Pour raconter des petites et grandes histoires. Et en filigrane, pour parler de Magda. »  

©lLucie Baudinaud

©lLucie Baudinaud

Fictif ou réel, le personnage de cette aide-soignante de nuit est logée dans un hôtel dans le cadre des mesures de soutien aux soignants. Première fois de sa vie qu’elle y séjourne.  D’origine polonaise, elle a écrit une lettre destinée à chaque spectateur qu’elle distribue à l’issue de son parcours dans cinq chambres occupées par des couples ou des femmes, des hommes seuls, tous portés par des histoires singulières que leurs danses révèlent.

Pendant cinquante minutes, les artistes nous entraînent dans l’intimité de ces vies. Fragments d’existence entre parenthèses où les corps s’expriment en toute liberté, uniquement rythmés par des variations de lumières : un remarquable travail de Marion Bucher et Simon Rutten ; Mais aussi par des textes et chansons projetés en vidéo, et des extraits de La Mort sans exagérer, un recueil de poésie de Wislawa Szymborska, écrivaine polonaise prix Nobel de littérature 1996.

 Nous nous souviendrons longtemps de ces instants suspendus : un violoncelliste  accompagne les rituels intimes d’une danseuse ; un couple apparaît enlacé sous les lattes du sommier où nous sommes assis… Et de bien d’autres belles images qu’il ne faut pas révéler. Ce spectacle très réussi est au départ une autoproduction soutenue par la Ville et le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Pendant ce moment unique, l’hôtel continue de recevoir des clients et quand ils croisent les spectateurs, la situation semble d’autant plus étrange.  Dans sa lettre, Magda écrit : «M’allonger seule. Occuper tout l’espace du lit. Avoir le temps de répondre à rien. Inventer des histoires avec mes voisins de chambre. De simples inconnus croisés dans les couloirs sont devenus les membres de ma nouvelle famille. Exit les vrais».

Jean Couturier

Spectacle créé du 28 au 30 juillet à l’Hôtel Saint-Julien, 9 Place du Ralliement, à Angers.

Au festival Le Temps d’Aimer la danse à Biarritz ( Pyrénées Atlantiques ) :  L’Ambition d’être tendre de Christophe Garcia avec sa compagnie La Parenthèse  jeudi 17 septembre à 21 heures au Colisée.

       

 

 

 

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Niebo Hôtel, conception et chorégraphie de Christophe Garcia”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...