Les libraires confinés font de la résistance !

Les libraires confinés font de la résistance !

 Deux poids, deux mesures:  les boutiques de la F.N.A.C. ont ouvert leurs portes hier vendredi 30 octobre mais les librairies ont l’obligation de rester fermées! En effet, le Premier ministre Jean Castex, considère qu’elles ne font pas partie «des commerces considérés comme essentiels.»  Indignation sur les réseaux sociaux!  Des pétitions circulent dont celle lancée par François Busnel, critique littéraire et animateur de l’émission sur France 5 La Grande Librairie. «Monsieur le Président, faisons le choix de la culture, en rouvrant les librairies ! » Selon lui, le pays se prive de son « meilleur bataillon pour nous permettre d’affronter l’obscurantisme ». «Fermer les librairies, c’est condamner tout un pan de l’économie culturelle  à vaciller, pour certains à disparaître ». *

 Des maires, comme  celui de La Roche-Migenne ( Sarthe) ont pris un arrêté pour autoriser les librairies à ouvrir. Décision aussitôt déclarée illégale par le Préfet. Au Mans, le gérant de Bulle ne digère pas le sort qui est fait aux indépendants:  »Comme lors du premier confinement, les hypermarchés vont continuer à vendre des livres. Et, coup de tonnerre, pour le second, les F.N.A.C. sont autorisées à rester ouvertes… Là, je crois que c’en est réellement trop ! » dit-il, annonçant un rassemblement dans son magasin, avec la presse et ses confrères libraires indépendants.

La librairie La Comédie Humaine à Avignon © x

La librairie La Comédie Humaine à Avignon
© x

 

A Avignon, Cyril Dewavrin est entré  en résistance en ouvrant sa librairie La Comédie Humaine, rue du Vieux-Sextier et appelle ses confrères à faire de même. Au nom de l’équité de traitement et au nom de leur survie économique. Dans sa boutique, une centaine de livres commandés par des lycéens attendent leurs destinataires. 

A Montreuil, Folie d’encre propose à ses clients, à la manière de certains restaurants, une vente à emporter. Et à Dijon, le maire  François Rebsamen se bat pour que les librairies puissent continuer à fonctionner. De nombreux auteurs et autrices s’émeuvent dans les médias sur ce mépris des livres au pays dit de l’ « exception culturelle » !

Pour ne pas sombrer dans le ridicule, enfin conscients du problème! Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des finances et de la relance et  Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, ont annoncé, vendredi, que « les rayons livres et culture des grandes surfaces », dont la Fnac, « [seraient] momentanément fermés ». Et ce sera dès aujourd’hui samedi 31 octobre mais cela ne résout rien.

En attendant, une plateforme a été mise en place par les libraires indépendants pour que leurs lecteurs puissent  prendre des commandes en ligne et ne pas les condamner à faire appel à Amazon. A suivre…Mais restons vigilants.

 Mireille Davidovici

 service-client@lalibrairie.com

 Folie d’encre  9 avenue de la Résistance, Montreuil (Seine-Saint-Denis) T. : 01 49 20 80 00.

 Bulle 13 rue de la Barillerie, Le Mans (Sarthe).  T. : 02 43 28 06 23.

Archive pour 31 octobre, 2020

Les libraires confinés font de la résistance !

Les libraires confinés font de la résistance !

 Deux poids, deux mesures:  les boutiques de la F.N.A.C. ont ouvert leurs portes hier vendredi 30 octobre mais les librairies ont l’obligation de rester fermées! En effet, le Premier ministre Jean Castex, considère qu’elles ne font pas partie «des commerces considérés comme essentiels.»  Indignation sur les réseaux sociaux!  Des pétitions circulent dont celle lancée par François Busnel, critique littéraire et animateur de l’émission sur France 5 La Grande Librairie. «Monsieur le Président, faisons le choix de la culture, en rouvrant les librairies ! » Selon lui, le pays se prive de son « meilleur bataillon pour nous permettre d’affronter l’obscurantisme ». «Fermer les librairies, c’est condamner tout un pan de l’économie culturelle  à vaciller, pour certains à disparaître ». *

 Des maires, comme  celui de La Roche-Migenne ( Sarthe) ont pris un arrêté pour autoriser les librairies à ouvrir. Décision aussitôt déclarée illégale par le Préfet. Au Mans, le gérant de Bulle ne digère pas le sort qui est fait aux indépendants:  »Comme lors du premier confinement, les hypermarchés vont continuer à vendre des livres. Et, coup de tonnerre, pour le second, les F.N.A.C. sont autorisées à rester ouvertes… Là, je crois que c’en est réellement trop ! » dit-il, annonçant un rassemblement dans son magasin, avec la presse et ses confrères libraires indépendants.

La librairie La Comédie Humaine à Avignon © x

La librairie La Comédie Humaine à Avignon
© x

 

A Avignon, Cyril Dewavrin est entré  en résistance en ouvrant sa librairie La Comédie Humaine, rue du Vieux-Sextier et appelle ses confrères à faire de même. Au nom de l’équité de traitement et au nom de leur survie économique. Dans sa boutique, une centaine de livres commandés par des lycéens attendent leurs destinataires. 

A Montreuil, Folie d’encre propose à ses clients, à la manière de certains restaurants, une vente à emporter. Et à Dijon, le maire  François Rebsamen se bat pour que les librairies puissent continuer à fonctionner. De nombreux auteurs et autrices s’émeuvent dans les médias sur ce mépris des livres au pays dit de l’ « exception culturelle » !

Pour ne pas sombrer dans le ridicule, enfin conscients du problème! Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des finances et de la relance et  Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, ont annoncé, vendredi, que « les rayons livres et culture des grandes surfaces », dont la Fnac, « [seraient] momentanément fermés ». Et ce sera dès aujourd’hui samedi 31 octobre mais cela ne résout rien.

En attendant, une plateforme a été mise en place par les libraires indépendants pour que leurs lecteurs puissent  prendre des commandes en ligne et ne pas les condamner à faire appel à Amazon. A suivre…Mais restons vigilants.

 Mireille Davidovici

 service-client@lalibrairie.com

 Folie d’encre  9 avenue de la Résistance, Montreuil (Seine-Saint-Denis) T. : 01 49 20 80 00.

 Bulle 13 rue de la Barillerie, Le Mans (Sarthe).  T. : 02 43 28 06 23.

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...