Un-Cover de Sun-A Lee

Un-Cover de Sun-A Lee

©x

©x


Cette pièce brève en forme de longue variation, a fait l’objet d’une captation au festival SIDance de Séoul qui a été diffusée sur internet en accès libre il y a quelques jours. La danseuse-chorégraphe nous emmène dans un monde crépusculaire faunesque. Vêtue de noir et portant un masque de bouquetin avec barbiche et cornes, elle se détache juste d’un décor tout aussi noir. D’abord immobile côté jardin et rivée à une chaise, Sun-A Lee nous offre en prélude des gesticulations animalières. Les quatre fers en l’air et petons dénudés, elle s’exprime surtout par de gracieux jeux de mains. Sans aucune parole, sans un chuchotement ou un cri. Avec les doigts, elle esquisse d’éphémères et délicieux mudras, signes dont nous avons perdu le sens mais beaux en soi. Elle évolue ainsi sur un premier thème de la composition musicale intemporelle de Hyun Hwa Cho et Nathan Davis, avec légers tintements de clochettes et percussions discrètes et réitérées.

La deuxième partie du solo commence sur un andante. Après en avoir pris le temps, la danseuse finit par se mettre debout. Une séquence techniquement et esthétiquement très au point. Toute en micro-mouvements, en ondulations et oscillations dosées de façon subtile. Juste retour des choses, l’animal se met ensuite à mimer l’homme. La gestuelle de Sun-A Lee n’a rien de bestial et sa démarche est fuselée et déliée. L’ambulation s’alentit, jusqu’à l’apesanteur et l’immobilité. Une diagonale, à peine suggérée par un rais de lumière tombant sur l’obscur tapis de danse, guide ses pas et l’aide à élargir son champ d’action et à marquer son territoire.

En une vingtaine de minutes qu’on ne sent pas passer, Sun-A Lee a une rare qualité de mouvements et la structure de sa pièce obéit à la mathématique. Le suspense est donc ménagé. Avant de s’estomper dans la pénombre, la danseuse ôte son masque théâtral mais garde son masque sanitaire. Lui aussi, noir…

 Nicolas Villodre

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...