Entretien avec Esmée, magicienne

Entretien avec Esmée, magicienne

-Quel a été votre parcours ?

-A l’époque, j’étais comédienne et jongleuse. Je revenais d’un long voyage en Inde. Et un peu par hasard, il y a dix-huit ans j’ai reçu de mon amie Agnès Samsoën, une magicienne, un beau cadeau d’anniversaire : une initiation à sa discipline… Au début, je n’étais pas emballée et même dubitative mais en  pratiquant devant les enfants, j’ai vite senti quel en était le potentiel d’émerveillement et cela m’a beaucoup plu.

 -Qui vous a aidé?

Esmée la magicienne-C’est grâce donc à Agnès Samsoën, une élève de Dominique Duvivier, que j’ai pu commencer. J’ai eu aussi la chance aussi d’avoir les précieux conseils de Quoc Tien Tran puis j’ai rejoint l’association Magie à l’hôpital et j’ai participé à des stages avec Sébastien Bessières, Gaëtan Bloom, Benoit Rosemont, Peter Din, Sylvain Mirouf…
Mais j’ai eu aussi de sérieux coups durs! J’avais une colombe que je faisais apparaître; très apprivoisée, elle était devenue ma compagne de jeu mais a malheureusement eu un accident. J’avais plusieurs dates à honorer et il a fallu que je m’adapte et me réinvente. Et un jour lors d’un voyage, ma valise de magie s’est envolée mais je m’en suis rendue compte sur le lieu de ma prestation… Heureusement, j’avais un jeu de cartes avec moi et surtout plus d’un tour dans mon sac !

 -Comment travaillez-vous ?

-Surtout pour les enfants dans les écoles mais aussi dans les centres de loisirs, petits théâtres et chez des particuliers. J’interviens aussi régulièrement en close-up pour animer des banquets dans des lieux prestigieux.

-Quels sont les artistes qui vous attirent?

-Yann Frisch avec son numéro Baltass, du grand art! J’aime que la magie se mêle à d’autres disciplines comme le théâtre et la musique. J’apprécie beaucoup la magie de scène et suis très influencée par le cinéma burlesque et onirique de Charlie Chaplin et de Federico Fellini.

-Un conseil aux débutants?

-Ne jamais oublier que la magie est en chacun de nous et qu’il faut avant tout la développer. Et que, par la seule pratique répétée des techniques, nous devenons sûrs de nous: une chose absolument indispensable… J’aime le mélange des cultures, des disciplines et je même si la Culture la dénigre un peu, la magie a un grand atout : être une fantastique ouverture sur un monde qui nous dépasse et avec lequel nous devons essayer de nous reconnecter. Soyons les enfants de tous les possibles dans un monde à réinventer !

-Et à part cela?

-La musique: je joue de l’ukulélé et des percussions, j’aime le chant et la danse flamenco, la nature et avoir des relations avec les autres…

Sébastien Bazou

Interview réalisée le 20 janvier.  https://esmereve.wixsite.com/esmee

 


Archive pour 6 février, 2021

Entretien avec Esmée, magicienne

Entretien avec Esmée, magicienne

-Quel a été votre parcours ?

-A l’époque, j’étais comédienne et jongleuse. Je revenais d’un long voyage en Inde. Et un peu par hasard, il y a dix-huit ans j’ai reçu de mon amie Agnès Samsoën, une magicienne, un beau cadeau d’anniversaire : une initiation à sa discipline… Au début, je n’étais pas emballée et même dubitative mais en  pratiquant devant les enfants, j’ai vite senti quel en était le potentiel d’émerveillement et cela m’a beaucoup plu.

 -Qui vous a aidé?

Esmée la magicienne-C’est grâce donc à Agnès Samsoën, une élève de Dominique Duvivier, que j’ai pu commencer. J’ai eu aussi la chance aussi d’avoir les précieux conseils de Quoc Tien Tran puis j’ai rejoint l’association Magie à l’hôpital et j’ai participé à des stages avec Sébastien Bessières, Gaëtan Bloom, Benoit Rosemont, Peter Din, Sylvain Mirouf…
Mais j’ai eu aussi de sérieux coups durs! J’avais une colombe que je faisais apparaître; très apprivoisée, elle était devenue ma compagne de jeu mais a malheureusement eu un accident. J’avais plusieurs dates à honorer et il a fallu que je m’adapte et me réinvente. Et un jour lors d’un voyage, ma valise de magie s’est envolée mais je m’en suis rendue compte sur le lieu de ma prestation… Heureusement, j’avais un jeu de cartes avec moi et surtout plus d’un tour dans mon sac !

 -Comment travaillez-vous ?

-Surtout pour les enfants dans les écoles mais aussi dans les centres de loisirs, petits théâtres et chez des particuliers. J’interviens aussi régulièrement en close-up pour animer des banquets dans des lieux prestigieux.

-Quels sont les artistes qui vous attirent?

-Yann Frisch avec son numéro Baltass, du grand art! J’aime que la magie se mêle à d’autres disciplines comme le théâtre et la musique. J’apprécie beaucoup la magie de scène et suis très influencée par le cinéma burlesque et onirique de Charlie Chaplin et de Federico Fellini.

-Un conseil aux débutants?

-Ne jamais oublier que la magie est en chacun de nous et qu’il faut avant tout la développer. Et que, par la seule pratique répétée des techniques, nous devenons sûrs de nous: une chose absolument indispensable… J’aime le mélange des cultures, des disciplines et je même si la Culture la dénigre un peu, la magie a un grand atout : être une fantastique ouverture sur un monde qui nous dépasse et avec lequel nous devons essayer de nous reconnecter. Soyons les enfants de tous les possibles dans un monde à réinventer !

-Et à part cela?

-La musique: je joue de l’ukulélé et des percussions, j’aime le chant et la danse flamenco, la nature et avoir des relations avec les autres…

Sébastien Bazou

Interview réalisée le 20 janvier.  https://esmereve.wixsite.com/esmee

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...