Entretien avec Fabien Solaz

Entretien avec Fabien Solaz

 -Votre découverte de la prestidigitation?

Lors d’un voyage à Londres en 1993, mon vieil ami magicien Romain faisait des tours dans le bus du voyage. Et j’ai tout de suite été convaincu par le pouvoir de partage que représentait sa discipline. Cela a a été une vrai coup de cœur… A mon retour de Londres -j’étais en classe de quatrième- je me suis inscrit à un atelier de magie à la M. J.C. de Monteux, près d’Avignon. L’animateur avait eu la bonne idée de faire présenter nos numéros en première partie de spectacles du festival off. J’ai tout de suite été dans le bain avec des jauges importantes pour l’ado que j’étais.

-Quels  professionnels vous ont soutenu ?

-Au festival d’Avignon, j’ai fait de belles rencontres. En 1995, je distribuais des tracts pour Bilisssimo de Bernard Bilis, la star de l’émission de Christophe Dechavanne. Trois ans plus tard, j’ai participé à la parade du spectacle d’Otto Wessely.
A chaque fois, cela a développé mon envie d’apprendre et progresser. Les magiciens Frédéric Dautigny et Jackpot puis la clown miss Framboise m’ont considéré les premiers comme un professionnel. Ils sont aujourd’hui des amis.

 

©x

©x

-Passionné, je n’ai jamais laissé quelqu’un me freiner. Mais certaines rencontres auraient pu me démotiver et avoir une influence sur ma carrière. J’ai croisé la route d’agents artistiques véreux, mais bon cela forge le caractère pour la suite. A l’amicale AFAP, j’ai croisé de belles personnes et d’autres peu généreuses dans les échanges et partages.

-Comment faites-vous votre métier ?

 -Au début, je travaillais comme un mercenaire et j’acceptais tout et n’importe quoi. J’enchaînais les kilomètres pour faire des prestations de close-up. Souvent très seul, loin de ma famille et de mes amis. Avec le temps et l’expérience, j’ai recadré mes exigences et aujourd’hui, je travaille en troupe. Avec au minimum une partenaire et un régisseur. Seul, je vais vite mais ensemble on va loin.


-Quels sont les magiciens et artistes qui vous ont marqué ?

 -J’avoue beaucoup admirer America’s Got Talent. Il y a de très beaux numéros. Et j’ai adoré l’émission Attention Magie de Gilles Arthur et Vincent Perreau, avec un coup de cœur pour James Dimmare! J’ai longtemps aussi été sensible à la classe de Lance Burton, à l’énergie de Jeff McBride, le collaborateur de David Copperfield… Aujourd’hui, j’apprécie le style des manipulateurs virtuoses coréens. Mais la magie qui m’attire le plus est celle qui s’intègre à d’autres disciplines et se met au service d’une forme d’expression artistique, surtout le théâtre. Et comme j’habite Avignon, il a croisé ma route très tôt et m’a appris à transmettre une émotion et à scénariser mes prestations. Et j’ai obtenu une licence d’études théâtrales à l’université de Montpellier.

-Un conseil à un(e) magicien(ne) débutant(e) ?

-D’abord avoir un vrai job (rires) et une ouverture vers d’autres disciplines. Apprendre les bases et l’histoire de la magie. Mais le plus important : offrir une émotion, s’inscrire placer dans une démarche artistique plutôt qu’essayer d’être un performeur.

- Et actuellement comme se porte cette discipline ?

 -Bien et je sens une vraie mutation avec un mélange des disciplines artistiques. Mais comme il y a de plus en plus de praticiens, il va falloir apporter un cadre pour structurer leur passion.

-Quelle est l’importance de la Culture en général dans l’approche de  la magie ?

 -Un tour est toujours lié à une expression qui se transforme en art  et la magie devient alors un mode d’expression et provoque des émotions. Donc il faut se cultiver pour sublimer son travail et toucher au théâtre, au mime, etc. Et avoir ainsi une démarche créative.​

 -Et à part cela ?

 -J’aime aller au théâtre mais aussi voir des spectacles de danse, comédie musicale et écouter des concerts. Sinon, je pratique aussi le vélo, ce qui me vide l’esprit et me permet de faire de la place pour augmenter ma créativité.

Sébastien Bazou

Le 15 février 2021, site de Fabien Solaz :https://solazmagic.com/

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Entretien avec Fabien Solaz”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...