L’occupation des théâtres continue…

L’occupation des théâtres continue…

© AFP

© AFP L’Odéon-Théâtre de l’Europe occupé

 Cela tangue encore plus ces jours-ci et dit Robin Renucci, président de l’Association des Centres Dramatiques Nationaux « Notre responsabilité d’employeur n’est pas d’inciter à l’occupation de nos outils de travail mais nous tenons à saluer la mobilisation des occupants et à les soutenir sur l’ensemble de leurs revendications ».  Mais  le protocole d’une reprise d’activité qui a été présenté à Roselyne Bachelot, début janvier  n’a reçu aucune véritable réponse! Muriel Mayette-Holtz, ex-administratrice de la Comédie-Française, ex-directrice quelques mois de la villa Médicis à Rome et actuellement directrice du Théâtre national de Nice, semble regretter  cet immobilisme: « Nous pouvons ouvrir nos théâtres demain, c’est notre métier de gérer le flux et de le gérer dans les conditions sanitaires requises. »

©x

©x

Et à Marseille depuis le 12 mars, le ZEF-Scène Nationale* est occupé. Artistes, techniciens intermittents, travailleurs précaires, étudiants… se sont joints au mouvement lancé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Avec comme dans les autres lieux occupés, des assemblées générales, ateliers, groupes de discussion et réunions.  La programmation est en partie maintenue pour un public restreint, les espaces de répétition sont mis à disposition des artistes et le hall transformé en salle de travail pour permettre aux étudiants isolés de se retrouver.
« Les revendications portées par la lutte en cours ne sont pas seulement celles de rouvrir nos lieux, mais concernent notre avenir à tous. C’est pour cela que nous les soutenons en grande partie. Nos luttes convergent et vous pouvez, vous aussi, témoigner votre soutien En vous joignant à la mobilisation nationale Le Printemps est inexorable, ce samedi 20 mars de 11 h à 13 h, à hauteur de la place du Général de Gaulle (Marseille 1er). »

L’occupation de l’Odéon depuis quinze jours est emblématique, en partie  grâce à sa situation au cœur de Paris. Et le mouvement s’étend (voir Le Théâtre du Blog). Mathieu Bauer, le directeur du Nouveau théâtre de Montreuil, ** appelle à la mobilisation « pour faire entendre nos revendications et les partager avec vous. » Cela se passera dans le cadre de l’appel national du SY.N.D.E.A.C. en présence de nombreux partenaires culturels et élus de Seine-Saint-Denis. « Depuis plusieurs semaines, de nombreux syndicats du monde du spectacle appellent à des rassemblements pour exiger la réouverture des lieux de culture, dans l’élan de cette phrase pleine d’avenir de Pablo Neruda, Le printemps est inexorable.

©x

©x Le Nouveau Théâtre de Montreuil

(…) « C’est pour cela que nous exigeons dans les plus brefs délais, la réouverture de toutes les maisons d’art, lieux de sociabilité, de partage et de rencontres. Cette urgence s’exprime par des mobilisations dans de multiples théâtres, occupés partout en France. Le Nouveau théâtre de Montreuil est à son tour occupé depuis hier par des étudiants d’écoles d’art. Comme nous, ils ne se reconnaissent pas dans le monde qui se dessine. C’est donc avec hospitalité et chaleur que nous les avons accueillis, certains que le désir d’agir qui les habite répond à cette nécessité absolue. Nous sommes au croisement de luttes qui dépassent très largement la question de nos propres interrogations et elles rejoignent l’ensemble des revendications des travailleurs précaires et autres laissés-pour compte  par nos gouvernants. Ensemble, nous devons cultiver, œuvrer à ce printemps et ainsi renouer avec le mot désir, porteur d’avenir. »

© x

© x

A Gennevilliers, le T2G *** est aussi occupé par les apprentis de l’ESCA (Ecole Supérieure des Comédiens par l’Alternance) située dans la proche ville d’Asnières et s’associent aux revendications énoncées dans les communiqués de l’Association des Centres Dramatiques Nationaux. »Nous occupons à présent « Nous occupons à l’intérieur, pour qu’il se passe des choses à l’extérieur, le T2 G en solidarité avec nos camarades du Théâtre de l’Odéon, de tous les autres lieux culturels occupés, avec le soutien du Studio-ESCA  et de l’équipe du T2G Centre Dramatique National de Gennevilliers.**  Ils  demandent aussi « l’abandon de la réforme de l’assurance chômage, l’obtention et/ou la prolongation d’une année blanche sur les droits au chômage pour les intermittents du spectacle et son élargissement aux intermittents de l’emploi abandonnés par le gouvernement (extras de l’hôtellerie, restauration, évènementiel mais aussi intérimaires, saisonniers. Et des mesures d’urgence face à la précarité psychologique et financière de tous les étudiants et élèves de France.  Un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l’emploi, en concertation avec les organisations représentatives des salariés de la Culture. Un plan d’accompagnement des élèves et étudiants en cours d’étude et à la sortie pour leur permettre d’accéder à l’emploi. Une date-butoir de réouverture des lieux culturels dans le respect des consignes sanitaires. »

Un rassemblement sur le parvis du Théâtre d’Orléans aura lieu samedi 20 mars de 14 h à 15 h précédé d’échanges organisés par les occupants à partir de 11 h 30. Et les occupations de théâtres et lieux culturels se multiplient… Et Cela fait maintenant un an que nos lieux culturels sont fermés aux publics, à l’exception de deux ou trois mois en fin d’été dernier. Nous sommes inquiets pour nous, pour l’avenir réservé aux projets que nous continuons de construire avec conviction, pour les artistes et les techniciens intermittents, pour la jeunesse tout juste sortie des écoles professionnelles, qui risque de ne pas trouver de débouchés. La culture ne doit pas être mise à l’écart. Elle est un souffle nécessaire à la vie.

Et sur le Parvis du Cratère-Scène nationale d’Alès et avec le Festival Cinéma d’Alès – Itinérances,  aura lieu un rassemblement dans le cadre du mouvement Le Printemps est inexorable #feuvertpourlaculture samedi 20 mars de 9 h à 12h.
La balle est maintenant dans le camp du Gouvernement ou plutôt de l’Elysée, puisqu’on entend davantage Macron parler de la célébration de Napoléon. Quant à Castex et à la Roselyne, ils semblent faire de la figuration intelligente…

Philippe du Vignal

*Le ZEF-Scène Nationale, avenue Raimu, 13014 Marseille. T. : 04 91 11 19 30.

**Place Jean Jaurès à Montreuil (Seine-Saint-Denis) samedi 20 mars à 11h.

***ouverturesssentielles.t2g@gmai

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...