A Paris, le Théâtre de l’Odéon occupé : un mois déjà !

 

A Paris, le Théâtre de l’Odéon occupé : un mois déjà !

 Le 4 mars à la suite d’une manifestation, une quarantaine de militants, à l’initiative de la C.G.T. spectacle, est venue occuper le théâtre. Depuis le mouvement a fait tache d’huile. Quatre vingt-dix-neuf lieux culturels sont ainsi occupés à ce jour en France et le phénomène a gagné l’Italie, l’Espagne… Les quarante-deux militants se sont organisés (voir Le Théâtre du Blog) et des tours de garde ont été instaurés.  Et ce dimanche de Pâques, une centaine de personnes est venue assister à l’agora qui a lieu, comme chaque jour, à 14 h.  Sur la place de l’Odéon, quelques membres du service d’ordre de la C.G.T. veillent à ce que les gestes-barrières soient respectés pour qu’aux alentours les C.R.S. ne trouvent rien de répréhensible. Hier, le rassemblement interdit par ordre de la Préfecture de police au le droit, après de multiples pressions politiques, de se tenir à nouveau. Seule condition: aucun concert ! «On ne peut plus jouer, dit un des occupants. Parler, on peut encore… »

870x489_maxnewsworldfive406657Comme l’explique un communiqué des Musiciens et Musiciennes de la S.N.A.M.-C.G.T., selon le Préfet, les spectacles musicaux ont lieu sur la place: ce qui change le caractère revendicatif de la manifestation et en fait un rassemblement festif donc  hors du cadre juridique prévu. Le comportement du public du samedi 27 mars dernier ne permettait pas de respecter les gestes-barrières et mettait en danger la vie de la population. Le risque, serait donc qu’aujourd’hui, se reproduise la même situation. Cela, vu aussi le contexte de menace terroriste, empêcherait donc ce rassemblement. (…)  Mais nous sommes, malgré ce qu’essaye d’insinuer la Préfecture, très conscients de la situation sanitaire dramatique que nous vivons. Beaucoup plus conscients que ne l’est le Pouvoir poussant l’inconscience jusqu’à minimiser l’état où se trouve le service public de santé.

Avec quelques musiciens, nous avons joué ce jeudi 1er avril à la demande des soignants, à l’occasion d’un rassemblement devant l’hôpital Bichat  que le Gouvernement a en effet décidé de fermer. Comme Beaujon… Et de construire un grand hôpital à Saint-Ouen. Cette décision entraînerait la suppression de 400 lits et 1.200 postes. Les soignants nous ont remercié pour notre participation musicale, en insistant sur l’apport bénéfique de ces concerts en plein air pour la santé mentale de la population. Des initiatives comme celle-là commencent à naître en France, avec le soutien des soignants. … »

IMG_5199

© Mireille Davidovici

 On peut suivre les prises de parole qui sont quotidiennement retransmises en direct sur occupationodeon.com Et au-delà des exigences maintenant bien connues de tous: réouverture des lieux culturels, prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle, etc.,  la lutte contre la réforme de l’assurance-chômage fédère des occupants venus de toutes les disciplines de la Culture qui ont été rejoints par d’autres salariés précaires… Comme, entre autres, les guides-conférenciers  ayant depuis 2014 perdu leur statut, similaire à celui des intermittents: «Je suis indemnisée jusqu’à la fin de l’année par l’assurance- chômage, explique une jeune femme. Mais comme beaucoup, je cherche à me reconvertir. Ce n’est pas évident en ce moment. » D’où qu’ils viennent, tous les gens en difficulté sont écoutés et beaucoup d’associations peuvent s’exprimer. Il est question d’éducation, santé, climat, économie… Aujourd’hui, quelqu’un a attiré l’attention sur le sort du militant communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah. Il vient de fêter ses soixante-dix ans dans la prison où il est détenu depuis 1984, après avoir été, sans preuve, condamné à perpétuité pour terrorisme. Libérable jamais libéré, il est l’un des plus anciens prisonniers politiques du monde, loin derrière Nelson Mandela ou les militants allemands de la Fraction Armée Rouge. Demain, l’économiste Fréderic Lordon s’invitera aux débats. A suivre…

 Mireille Davidovici

 


Archive pour 5 avril, 2021

A Paris, le Théâtre de l’Odéon occupé : un mois déjà !

 

A Paris, le Théâtre de l’Odéon occupé : un mois déjà !

 Le 4 mars à la suite d’une manifestation, une quarantaine de militants, à l’initiative de la C.G.T. spectacle, est venue occuper le théâtre. Depuis le mouvement a fait tache d’huile. Quatre vingt-dix-neuf lieux culturels sont ainsi occupés à ce jour en France et le phénomène a gagné l’Italie, l’Espagne… Les quarante-deux militants se sont organisés (voir Le Théâtre du Blog) et des tours de garde ont été instaurés.  Et ce dimanche de Pâques, une centaine de personnes est venue assister à l’agora qui a lieu, comme chaque jour, à 14 h.  Sur la place de l’Odéon, quelques membres du service d’ordre de la C.G.T. veillent à ce que les gestes-barrières soient respectés pour qu’aux alentours les C.R.S. ne trouvent rien de répréhensible. Hier, le rassemblement interdit par ordre de la Préfecture de police au le droit, après de multiples pressions politiques, de se tenir à nouveau. Seule condition: aucun concert ! «On ne peut plus jouer, dit un des occupants. Parler, on peut encore… »

870x489_maxnewsworldfive406657Comme l’explique un communiqué des Musiciens et Musiciennes de la S.N.A.M.-C.G.T., selon le Préfet, les spectacles musicaux ont lieu sur la place: ce qui change le caractère revendicatif de la manifestation et en fait un rassemblement festif donc  hors du cadre juridique prévu. Le comportement du public du samedi 27 mars dernier ne permettait pas de respecter les gestes-barrières et mettait en danger la vie de la population. Le risque, serait donc qu’aujourd’hui, se reproduise la même situation. Cela, vu aussi le contexte de menace terroriste, empêcherait donc ce rassemblement. (…)  Mais nous sommes, malgré ce qu’essaye d’insinuer la Préfecture, très conscients de la situation sanitaire dramatique que nous vivons. Beaucoup plus conscients que ne l’est le Pouvoir poussant l’inconscience jusqu’à minimiser l’état où se trouve le service public de santé.

Avec quelques musiciens, nous avons joué ce jeudi 1er avril à la demande des soignants, à l’occasion d’un rassemblement devant l’hôpital Bichat  que le Gouvernement a en effet décidé de fermer. Comme Beaujon… Et de construire un grand hôpital à Saint-Ouen. Cette décision entraînerait la suppression de 400 lits et 1.200 postes. Les soignants nous ont remercié pour notre participation musicale, en insistant sur l’apport bénéfique de ces concerts en plein air pour la santé mentale de la population. Des initiatives comme celle-là commencent à naître en France, avec le soutien des soignants. … »

IMG_5199

© Mireille Davidovici

 On peut suivre les prises de parole qui sont quotidiennement retransmises en direct sur occupationodeon.com Et au-delà des exigences maintenant bien connues de tous: réouverture des lieux culturels, prolongation de l’année blanche pour les intermittents du spectacle, etc.,  la lutte contre la réforme de l’assurance-chômage fédère des occupants venus de toutes les disciplines de la Culture qui ont été rejoints par d’autres salariés précaires… Comme, entre autres, les guides-conférenciers  ayant depuis 2014 perdu leur statut, similaire à celui des intermittents: «Je suis indemnisée jusqu’à la fin de l’année par l’assurance- chômage, explique une jeune femme. Mais comme beaucoup, je cherche à me reconvertir. Ce n’est pas évident en ce moment. » D’où qu’ils viennent, tous les gens en difficulté sont écoutés et beaucoup d’associations peuvent s’exprimer. Il est question d’éducation, santé, climat, économie… Aujourd’hui, quelqu’un a attiré l’attention sur le sort du militant communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah. Il vient de fêter ses soixante-dix ans dans la prison où il est détenu depuis 1984, après avoir été, sans preuve, condamné à perpétuité pour terrorisme. Libérable jamais libéré, il est l’un des plus anciens prisonniers politiques du monde, loin derrière Nelson Mandela ou les militants allemands de la Fraction Armée Rouge. Demain, l’économiste Fréderic Lordon s’invitera aux débats. A suivre…

 Mireille Davidovici

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...