Jaana Felicitas : portrait d’une magicienne

Jaana Felicitas : portrait d’une magicienne

Cette interprète de danse contemporaine a été longtemps l’assistante de Topas, le célèbre illusionniste allemand. En voyageant à travers le monde et en voyant des spectacles de magie, elle est tombée de plus en plus amoureuse de cet art et a commencé à faire des tours de close-up. Par la suite, elle a créé un numéro : La Chaise volante… qui flotte dans les airs. Cette artiste travaille contre les lois de la physique et cette simple chaise en la suivant dans chacun de ses mouvements prend alors vie. Jaana Felicitas peut aussi produire de la glace à mains nues… Aujourd’hui, elle se consacre entièrement à la magie. «Quand j’ai dit à Topas que je voulais maintenant en faire en solo, il m’a tout de suite soutenu et je lui serai toujours très reconnaissante de m’avoir aidé à devenir une artiste à part entière. J’ai ensuite gagné ma première compétition aux Pays-Bas en 2019 où j’étais allée avec Nikolai Striebel, un ami manipulateur de Stuttgart. Depuis, nous travaillons ensemble et nous nous entraidons pour réaliser de nouveaux numéros. La communauté magique de Stuttgart est ouverte et créative. J’ai donc beaucoup de chance d’en faire partie et il y a de nombreux collègues formidables à qui je peux demander de l’aide. »

©x

©x

Depuis, Jaana Felicitas fait de la magie de scène combinée à la danse et se produit en Allemagne et en Europe dans des festivals, concours mais aussi des théâtres. «J’aime surtout le travail de Miguel Munoz et celui d’Etienne Saglio et Raphaël Navarro: bien sûr, cela me parle, parce qu’il y a beaucoup de danse dans leurs créations. J’aime par-dessus tout le mouvement dans la magie mais pour être honnête, je l’aime surtout comme forme d’art et me sens donc attirée par les numéros musicaux. Je peux donc profiter aussi bien d’une routine de close-up, que d’un effet de mentalisme bluffant.

Elle reconnaît venir d’un monde différent, celui de la danse contemporaine et a été fortement influencée par Pina Bausch, la célèbre chorégraphe allemande de Wuppertal disparue il y déjà onze ans. Mais aussi, et entre autres, par des icônes de la danse pop comme Michael Jackson. Quel conseil donerait-elle à un débutant? «Je pense qu’il est très utile de fréquenter la communauté de la magie et les réseaux sociaux. Et de travailler avec des personnes qui peuvent vous conseiller sur la façon de vous développer dans le monde du spectacle. »

Jaana Felicitas a l’impression qu’il y a quelque chose de nouveau à explorer chaque jour et adore les différents styles et idées qui émergent. «Internet  a été  de plus en plus important ces dernières années et il semble que cela a presque créé un nouveau genre de magie. Et que, parfois les idées sur de nouveaux numéros viennent d’autres domaines de ma vie. La culture qui m’entoure est celle qui m’inspire le plus. L’art est aussi souvent une réflexion sur une réalité très subjective et personnelle. A part cela, j’aime l’escalade et la randonnée: elles se marient parfaitement…


Sébastien Bazou

Interview réalisée le 20 mai.

 https://jaanafelicitas-magic.com/

 

 

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...