Festival d’Avignon La belle scène Saint-Denis: programme danse 3:

Festival d’Avignon

La belle scène Saint-Denis: programme danse 3:

©x

©x

Comme chaque année, un programme éclectique dans la belle cour de La Parenthèse. Dans Welcome, une chorégraphie de Joachim Maudet, impressionnante est la maîtrise des corps: de lui-même, Pauline Bigot et Sophie Lèbre… Dans un mouvement d’une grande lenteur, ils se croisent en commentant l’arrivée des spectateurs. Les visages restent immobiles : aucun muscle facial n’est mis à contribution mais comme dans la ventriloquie, la parole laryngée et labiale masquée contribuent à l’oralité. Le texte plein d’humour laisse place à une imposante musique de samba et seules la langue des artistes suit le rythme effréné de la musique.

Dans Black Bird Mathilde Rance arrive en costume d’oiseau multicolore. Femme- orchestre, elle a commencé dans le théâtre de rue chez Oposito perd ses plumes et s’approche très près du public, cherchant un retour qu’elle n’obtient pas. Après sa métamorphose, elle joue quelques accords sur une petite harpe et puis s’en va. La danseuse avait déjà présenté ce solo au Théâtre de la Ville dans le cadre de Jeunes Créateurs temps fort danse (voir Le Théâtre du Blog).

Swan Lake Solo termine ce programme sous une chaleur écrasante. Olga Dukhovnaya, danseuse et chorégraphe ukrainienne, présente des variations dansées dans le silence ou sur la musique de Tchaikowski, sous forme de séances d’échauffement … Elle s’interrompt et nous explique le sens pour les Slaves de ce Lac des Cygnes. Pour les Soviétiques et ex-partenaires de l’URSS, cette musique a toujours été jouée à la mort d’un dirigeant. Un moment marquant des Jeunesses Communistes qui était non pas un changement de régime mais de tête politique. Après ce discours, la danseuse reprend son solo.
Toutes les salles du off sont maintenant climatisées et le plein-air était cette semaine très éprouvant pour les spectateurs et les artistes qui ont joué dans des conditions impossibles. Nous pouvons les en remercier.

Jean Couturier.

Spectacle vu le 17 juillet à La Parenthèse, 18 rue des Etudes, Avignon. Ce programme Danse 3 a été présenté du 13 au 17 juillet.


Archive pour 21 juillet, 2022

Festival d’Avignon La belle scène Saint-Denis: programme danse 3:

Festival d’Avignon

La belle scène Saint-Denis: programme danse 3:

©x

©x

Comme chaque année, un programme éclectique dans la belle cour de La Parenthèse. Dans Welcome, une chorégraphie de Joachim Maudet, impressionnante est la maîtrise des corps: de lui-même, Pauline Bigot et Sophie Lèbre… Dans un mouvement d’une grande lenteur, ils se croisent en commentant l’arrivée des spectateurs. Les visages restent immobiles : aucun muscle facial n’est mis à contribution mais comme dans la ventriloquie, la parole laryngée et labiale masquée contribuent à l’oralité. Le texte plein d’humour laisse place à une imposante musique de samba et seules la langue des artistes suit le rythme effréné de la musique.

Dans Black Bird Mathilde Rance arrive en costume d’oiseau multicolore. Femme- orchestre, elle a commencé dans le théâtre de rue chez Oposito perd ses plumes et s’approche très près du public, cherchant un retour qu’elle n’obtient pas. Après sa métamorphose, elle joue quelques accords sur une petite harpe et puis s’en va. La danseuse avait déjà présenté ce solo au Théâtre de la Ville dans le cadre de Jeunes Créateurs temps fort danse (voir Le Théâtre du Blog).

Swan Lake Solo termine ce programme sous une chaleur écrasante. Olga Dukhovnaya, danseuse et chorégraphe ukrainienne, présente des variations dansées dans le silence ou sur la musique de Tchaikowski, sous forme de séances d’échauffement … Elle s’interrompt et nous explique le sens pour les Slaves de ce Lac des Cygnes. Pour les Soviétiques et ex-partenaires de l’URSS, cette musique a toujours été jouée à la mort d’un dirigeant. Un moment marquant des Jeunesses Communistes qui était non pas un changement de régime mais de tête politique. Après ce discours, la danseuse reprend son solo.
Toutes les salles du off sont maintenant climatisées et le plein-air était cette semaine très éprouvant pour les spectateurs et les artistes qui ont joué dans des conditions impossibles. Nous pouvons les en remercier.

Jean Couturier.

Spectacle vu le 17 juillet à La Parenthèse, 18 rue des Etudes, Avignon. Ce programme Danse 3 a été présenté du 13 au 17 juillet.

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...