Giorda, l’hypnotiseuse…

Giorda, l’hypnotiseuse…

 L’hypnose, répertoriée en «magie/mentalisme  n’est pas de la magie pour cette artiste. Ces effets peuvent être extraordinaires mais pour elle, seuls, les hypnotisés la rendent magique. En 2018, elle assiste à un spectacle, et surprise, il y a de l’hypnose. Elle avoue avoir été subjuguée mais dubitative face à ces personnes qui s’endormaient sur un simple claquement de doigts. “Comment cela est-il possible ? Comment en seulement quelques minutes, ces volontaires pouvaient oublier leur prénom? Moi aussi, je voulais claquer des doigts et endormir les gens. S’ils étaient capables d’oublier un prénom, un chiffre, ils pouvaient certainement réaliser d’autres choses encore plus incroyables qu’eux-mêmes ne soupçonnaient pas ? Je n’avais alors qu’une idée en tête, apprendre ! Développer une hypnose qui réveille et fasse du bien.

© Pascal Ito

© Pascal Ito

Je me souviens avoir été tellement fascinée que je suis allée voir Léo Brière  après son spectacle. J’avais plein de questions à lui poser. Je lui ai dit mon envie de faire une hypnose bienveillante qui rende les gens conscients qu’ils sont extraordinaires. Je pense qu’il a été touché par mon discours et mon enthousiasme. Il me dit alors: « Si tu veux, je t’initie, et on verra… » Et le 26 novembre 2018, j’ai franchi le pas. Pour la première fois, j’étais en scène,non comme actrice mais comme hypnotiseuse et des gens se sont endormis dans mes bras. C’était merveilleux.”

 Puis Giorda a suivi son propre chemin: lectures, conférences, etc. Et surtout elle a eu la chance d’avoir un entourage amical qui lui a permis de s’exercer encore et encore. “ J’ai pu ainsi m’entraîner, expérimenter et gagner en confiance. Depuis 2018, je vis une aventure extraordinaire. Aujourd’hui, j’ai la chance d’évoluer et de jouer Giorda vous hypnotise, coécrit avec Léo Brière. Les seules choses qui auraient pu me freiner, ce sont mes doutes, mes angoisses, ma peur. Mais le poids des regrets aurait été tellement plus important si je n’avais rien fait. Le plus dur: avoir le courage d’essayer. J’ai osé. D’ailleurs dans le mot hypnOSE, il y a « Ose ». Alors j’essaie d’insuffler dans mon spectacle cette volonté de se lancer et donner envie aux personnes de passer à l’action car rien n’est échec, tout est expérience. Et comme hypnotiseuse de spectacle, je vis mes plus belles émotions. “

 Cette artiste a eu la chance de rencontrer Léo Brière avec lequel elle co-écrit des spectacles et Kevin Muller qui la produit. Grâce à eux, elle a participé aux mythiques Mandrakes d’Or au Casino de Paris avec les plus grands magiciens du monde, ce donc beaucoup rêvent. Elle a joué au théâtre Le Trévise, au festival d’Avignon et participé à différentes émissions dont Télé-Matin où elle a hypnotisé Damien Thévenot. Aujourd’hui, programmée au théâtre Les Enfants du Paradis à Paris, elle estime chanceuse. Le hasard fait bien les choses mais existe-t-il vraiment…

“Mes domaines de compétences, dit-elle, sont: réveiller les consciences grâce à l’hypnose. Démontrer que nous devons croire en nous. Rendre conscients que nous et vous sommes extraordinaires.. A travers un divertissement, je démontre la puissance de l’hypnose et les personnes qui partagent la scène avec moi me font confiance, et l’hypnose de spectacle existe grâce à elles. Je veux qu’elles repartent heureuses et convaincues, qu’elles aient été sur scène ou pas, qu’elles possèdent en elles toutes les ressources nécessaires et illimitées pour être les meilleures versions d’elles-mêmes. L’hypnose est magique dans mon cœur, mais ce sont les gens les magiciens : je n’ai pas de baguette. Je suis juste animée par mon amour de cet art que je veux partager.

Elle avoue être une fan inconditionnelle de Derren Brown. “Tout est génial dans ce qu’il fait et imagine et je rêve de le rencontrer et, puisque les rêves n’ont pas de limite, partager la scène avec lui. J’aime beaucoup aussi Aaron Crow et bien entendu, Léo Brière qui est toujours une source d’inspiration. Et jusqu’à ma rencontre avec lui, je n’avais aucune connaissance en magie. ne savais même pas ce qu’était le mentalisme… Aujourd’hui, j’ai des étoiles pleins les yeux et telle une petite fille je découvre peu à peu ce monde fantastique mais peuplé essentiellement… d’hommes. “
Elle n’est pas féministe mais fière d’être la première hypnotiseuse de France et trouve étrange qu’il y ait si peu de femmes dans ce domaine. aux Mandrakes d’Or, elle a découvert Sabine Van Diemen qu’elle trouve aussi charismatique sur scène, qu’assise dans une loge ! Giorda aime beaucoup le mentalisme et la grande illusion et si elle a beau connaîre certains trucs, elle se laisse porter par la féérie du moment.” L’hypnose, dit-elle, n’est pas de la magie, mais me fascine et me transcende. Parvenir en quelques minutes, à induire un état hypnotique et amener les gens à réaliser l’incroyable, oui, c’est aussi magique. Si des jeunes veulent aborder l’hypnose, premier conseil: avoir confiance en soi! Ce n’est pas si facile. Soyez convaincus et vous serez convaincants. Il y aura de toute manière des ratés mais ils vous rendront plus forts et vous ne ferez pas deux fois la même erreur. Nous sommes des êtres humains, pas des machines et chaque représentation est unique car nous sommes uniques, et là, est la magie. Deuxième conseil: s’entraîner encore et encore. Tel un sport, il faut avoir: volonté, rigueur, discipline et une déontologie irréprochable. Les personnes qui acceptent de partager la scène avec vous, ont confiance en vous et il faut en être digne. “

« Avec les réseaux sociaux, chaque jour, émerge un nouveau magicien, un nouvel hypnotiseur et c’est assez effrayant. Cela donne l’impression que c’est un don mais tout le monde peut apprendre et je vous encourage à vous lancer dans cette folie merveilleuse. Comme on peut apprendre à chanter, cela ne signifie pas qu’il est facile de devenir une Céline Dion… L’hypnose n’est pas à prendre à la légère et nous sommes responsables des personnes que nous « endormons”. Selon moi la culture aussi est essentielle et a une influence bénéfique sur notre santé physique et mental. A cause  du covid la fermeture des lieux de culture l’a bien montré. L’art permet d’élargir notre conscience, de nous évader à moindre coût et sans limites. Selon des articles scientifiques, il serait même indispensable à notre épanouissement, depuis notre conception, jusqu’à un âge avancé et à côté des protocoles thérapeutiques en milieu hospitalier, dans l’éducation, la vie quotidienne… Il améliorerait notre bien-être… Et le sport aussi , surtout le tennis, m’apporte beaucoup…”

Sébastien Bazou

 Interview réalisée le 10 septembre.

A partir du 1er octobre, Théâtre Les Enfants du Paradis, 34 rue Richer, Paris (IX ème).  https://www.giorda-hypnose.fr/

 

 


Pas encore de commentaires to “Giorda, l’hypnotiseuse…”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...