Panique dans la forêt par le Weepers Circus, mise en scène de Vanessa Guillaume Revelaygue

 

Panique dans la forêt par le Weepers Circus, mise en scène de Vanessa Guillaume Revelaygue (à partir de cinq ans)

Pour son quatrième spectacle jeune public, le Weepers Circus nous raconte l’histoire de quatre joyeux garçons qui rentrent d’une fête en chantent gaiement dans la nuit… Arrive un orage et ils vont se perdre dans un forêt interdite mais enchantée. Ils y rencontrent d’étranges personnages comme un Cyclope, des pirates, un inquiétant seigneur, un corbeau… Et même, à en croire l’un d’eux, une vraie licorne… qui n’existe pas. Mais ils ne savent pas comment sortir de cette forêt interdites et attendront que se lève l’aurore. Avant, ils assisteront au légendaire bal des barbus !

© Samten  Norbu

© Samten Norbu

Sur le plateau, quelques châssis où seront projetées des branches d’arbres et sur l’impeccable récit en voix off de Tcheky Karyo, les compères du bien connu Weeper Circus: Christian Houllé aux claviers, percussions, Franck George à la basse, violoncelle et guitare, Denis Léonhardt à la clarinette, saxophone, guitare et Alexandre Bertrand, à la batterie. Mais tous chantent aussi, individuellement ou en chœur. C’est un tornade d’énergie musicale… Ces grands professionnels du Weepers Circus, originaires de Strasbourg, à la diction impeccable avaient il y a onze ans déjà édité leur huitième album un livre-disque avec des invités comme entre autres pour des textes ou des duos: Jean Rochefort acteur, Michel Rocard, homme politique, Jean-Claude Carrière écrivain et scénariste, Juliette chanteuse, Jean-Luc Nancy, philosophe… Panique dans la forêt, leur nouveau livre-album édité par Gallimard Jeunesse fut ensuite à l’origine de ce concert-spectacle.

Ces multi-instrumentistes et chanteurs ont toujours, quelque vingt ans après leurs débuts, une indéniable présence et savent embarquer les jeunes spectateurs comme leur parents dans cette histoire plus musicale et chantée que racontée, avec ombres et lumières efficaces. Côté bémols: il faudrait revoir la balance: souvent la musique, trop forte, couvre le texte. Mais en cet après-midi morose d’hiver parisien, il y avait du rythme, une joie réelle et comment dire, une rare empathie entre cette bande de musiciens généreux et le public de l’auditorium du Musée d’Orsay où faisaient le plein les expos-phares Rosa Bonheur et Edward Munch : elle sont aussi à ne pas rater mais attention, mieux vaut s’inscrire avant…

Philippe du Vignal

Spectacle vu le 14 janvier au Musée d’Orsay, Paris (VII ème).

Les 23 et 24 janvier, Théâtre municipal de Colmar et les 25 et 26 janvier,  salle du Rive Rhin-Village Neuf (Haut-Rhin).
Weepers Circus Maison des associations 1 Place des Orphelins, 67 000 Strasbourg.
 

 

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...