La Famille s’agrandit, de et par Marie Desgranges et Marie Dompnier

La Famille s’agrandit, de et par Marie Desgranges et Marie Dompnier

©

©Bohumil-Kostorhryz

Quid de la famille à l’heure du mariage pour tous, de l’A.M.P. (assistance médicale à la procréation) et  de la G.P.A. (gestation pour autrui) ?  Ces actrices aguerries, qu’on a souvent vues au théâtre et au cinéma,  s’amusent à partager avec nous, pendant une petite heure, ces questions dans l’air du temps mais souvent sujets à controverse…

Ici, aucun tabou,  Josie, mère homosexuelle (Marie Dompnier) témoigne de son combat pour faire un enfant avec sa femme.  Marie (Marie Desgranges), mère hétérosexuelle d’une tribu recomposée qui a grandi dans les conflits et a vécu des séparations successives, s’inquiète de reproduire le  «modèle toxique » d’une famille classique. Elle a eu six enfants avec des pères différents…

En dialogue permanent, Josie et Marie retracent les épisodes de leurs parcours croisés et jouent aussi alternativement les personnages cocasses qui ont jalonné leurs routes respectives : une tante homosexuelle féministe historique, un médecin bourru, un ami qui refuse de donner son sperme, un praticien de l’A.M.P. en Belgique puisque cette intervention ainsi que le F.I.V. (fécondation in vitro) est illégale en France pour les couples homo-parentaux…  Il leur suffit de moduler leur voix pour les recréer. Avec une moustache pour figurer la gent masculine, des lunettes pour faire entendre Françoise Héritier interviewée dans sa cuisine…. Cette anthropologue jettera une lumière consensuelle sur leurs questionnements en dédramatisant les polémiques actuelles à propos du sexe et du genre… Il y a aussi des moments musicaux; dont une berceuse, particulièrement tendre: Marie Desgranges a été la chanteuse du groupe Marie et les Machines et a écrit des chansons, notamment pour Dans la forêt lointaine de Gérard Watkins.

Les paroles décomplexées de ces deux Marie sont bonnes à entendre mais une écriture à l’emporte-pièce laisse à désirer et quelques lourdeurs de jeu gâchent la légèreté de La Famille s’agrandit . Conçue pour être jouée partout, le spectacle  qui  s’inscrirait dans la lignée du café-théâtre, tient par le jeu engagé de ses autrices et interprètes  et grâce à leur rapport direct avec le public.

Mireille Davidovici

Jusqu’au 27 février, Théâtre de Belleville 16 passage Piver, Paris (XI ème) T. : 01 48 06 72 34.

Du 8 au 27 juillet, Le Train Bleu, Avignon.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...