Moman-pourquoi les méchants sont méchants ? de Jean-Claude Grumberg, mise en scène de Noémie Pierre, Clotilde Mollet et Hervé Pierre

Moman-pourquoi les méchants sont méchants? de Jean-Claude Grumberg, mise en scène de Noémie Pierre, Clotilde Mollet et Hervé Pierre

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? La quête de sens est infinie chez les enfants à la logique implacable. Surtout quand la guerre et les arrestations rendent la vie plus incompréhensible que jamais. Pourquoi le père du petit Jean-Claude a-t-il été arrêté? Pourquoi sa mère, avec ses enfants, est-elle tombé sur un policier qui avait fini sa journée et qui voulait rentrer chez lui? Et d’ailleurs, le camion de la rafle était plein: ils sont rentrés chez eux. Une minuscule chance décisive, et absurde comme le crime.
Tout cela n’est pas ici mais dans la mémoire de Jean-Claude Grumberg qui, on l’a dit, est le plus grand auteur comique des tragédies d’aujourd’hui. Le petit Louistiti, donc, assommera sa mère seule, le Popa est juste parti définitivement au bistrot- des questions normales, c’est à dire existentielles où peut se cacher la tragédie. Ou pas. Pourquoi je m’ennuie ? Pourquoi j’arrive pas à dormir ? Pourquoi on mange pas ça et pas comme les autres ?

© Thomas O' Brien

© Thomas O’ Brien

En ce temps d’après-guerre dans les années cinquante, le peuple de France se refaisait une santé dans une langue savoureuse et populaire, aujourd’hui pleine de nostalgie et d’humour et l’auteur en a fait sa marque : « Terminus tout le monde descend », on n’en parle plus. Et on en parle encore. Surtout, «n’essayez pas de corriger les fautes et de remettre Moman en bon français correct. (…). Sachez que tout petit déjà, je détestais la grammaire. Et ma moman aussi la détestait sans la connaître. » Bon point de départ : la langue de Jean-Claude Grumberg est une langue vivante où les mots frétillent.

Hervé Pierre et Clotilde Mollet se sont emparés des saynètes de Moman 10 fois pour aller droit au cœur du théâtre : parler de choses importantes, faire rire et émouvoir, toucher juste avec les moyens du bord: Hervé joue la Moman et Clotilde, le fiston, sans aucun travestissement; il y a juste le jeu.  Nous ne vous raconterons pas les détails savoureux, les instants minuscules où Hervé Pierre teste furtivement ses capacités de féminité : il faut les voir en vrai. Affaire de confiance réciproque : on nous dit que c’est lui la Moman et on y croit, puisqu’on nous le dit et qu’il le joue avec toute la tendresse rude qui convient. Si on nous dit aussi que c’est elle, le fiston, on y croit, dans la clarté tranchante des questions d’enfants, l’angoisse de l’ennui, le «j’peux pas dormir». Et la peur cachée derrière la question : « Moman, pourquoi les méchants sont méchants ? » À celle-là, pas de réponse, même pas l’universel: parce que c’est comme ça» censé tout clore. Il faudra « s’adurcir». «Et ça, ça rend heureux, moman ? –Très beaucoup ! Mais quand même pas assez pour être heureux tout le temps. »

Noémie Pierre, formée à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, a aussi conçu la scénographie : un castelet à taille humaine pour ombres chinoises et acteurs, qui est aussi la chambre d’enfant avec ses dessins naïfs, l’appartement trop petit dans cet aussi petit amphithéâtre:on y est, c’est l’arène des : pourquoi, pourquoi. Et la musique de Thomas O’Brien, un écho doux et contemporain, un peu jazzy, un peu flonflon, comme celles qu’on pouvait entendre autrefois dans les bistrots aux Puces de la porte Clignancourt, au temps où on trouvait de quoi arranger sa vie pour pas cher…
Bref, une musique populaire, accessible, discrètement savante et répondant à la langue d’un grand auteur populaire. Et le public, penchés sur eux deux Moman et Louistiti, les entoure, s‘émeut et rit souvent. Ce rire-là est fait du touché juste, de la rencontre avec le vrai, où chacun se reconnaît petit enfant. Une soirée qui fait du bien et  qui fait plaisir, tout simplement.

Christine Friedel

La Scala, 13 boulevard de Strasbourg, Paris (X ème). T. : 01 40 03 44 30.

Le théâtre de Jean-Claude Grumberg est paru en particulier aux éditions Actes-Sud et son roman Jacqueline Jacqueline aux éditions du Seuil (2021).

 

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...