Muette , texte et mise en scène de David Nathanson ( tout public à partir de neuf ans)

 Festival off d’Avignon :

Muette, texte et mise en scène de David Nathanson ( tout public à partir de neuf ans)

Louise, quatorze ans, une adolescente renfermée sur-elle même et surnommée la muette »,porte en elle une douleur :son père est mort d’un cancer, quand elle était enfant. Elle se souvient de lui et du mal à devenir adulte et à couper les ponts avec cette enfance qui l’encombre. Sa mère assez dépassée vit avec un maître-nageur. Sa psychologue qui aurait voulu faire une carrière de chanteuse et le fantôme de  l’actrice Jean Seberg, son modèle vont essayer d’aider Louise à entrer dans le monde réel et à donner un sens à sa vie.

© P. Gély

© P. Gély


Cela se passe côté jardin dans la chambre de Louise mais aussi dans une sombre mais belle forêt ou chez sa psy (scénographie réussie de Marie Hervé.)
La pièce est bien servie par Camille Demoures, (Louise), Julie Laufenbüchler ( la mère) et David Nathanson ( le beau-père) et  Laetitia Poulalion  (la psy,) et Blanche Leleu (le fantôme de Seberg), tous dirigés avec rigueur par David Nathanson .
Mais le texte est inégal: il y a des dialogues solides entre Louise et le fantôme de Jean Seberg, actrice entre autres d’Otto Preminger et Jean-Luc Godard, qui fut retrouvée suicidée à quarante ans en 79 dans sa voiture. Elle parle à Louise après sa mort (magie du théâtre depuis l’antiquité)  et lui dit que la vie peut avoir un sens. ( Laissez les morts enterrer les morts comme dit  l’Evangile, les morts sont bien là mais un peu d’égoïsme ne nuit pas et elle l’ivnite comme la psy à prendre soin d’elle et à vivre sa vie.

Et il y d’autres dialogues tout aussi solides, entre Louise et sa mère ou avec sa psy. Nous avons été moins convaincus par les autres.  Un spectacle où il y aussi de la musique et quelques chansons accompagnées à la guitare par David Nathanson pour aérer les choses. Bien vu. On ne s’ennuie pas  mais le texte risque de ne pas passionner les enfants. A vous de décider.

Philippe du Vignal


Théâtre du Balcon,
38 rue Guillaume Puy, Avignon, jusqu’au 21 juillet, à 10 h (relâche jeudi).

 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...