Adieu Georges Forestier

Adieu Georges Forestier
 
Ce professeur de littérature française à la faculté des Lettres à la Sorbonne-Université de 1995 à 2020, grand spécialiste de Molière et du théâtre du XVII ème siècle- surtout  Corneille, Racine- est mort à soixante-douze ans. Il était connu pour avoir créé une méthode d’analyse des processus créatifs. Passions tragiques et règles classiques : essai sur la tragédie française (2003) est maintenant un ouvrage de référence, comme le furent autrefois les  Morales du grand siècle de Paul Bénichou et La Dramaturgie classique de Jacques Scherer…
Il participa grandement à la nouvelle édition des œuvres complètes de Racine et Molière dans la collection de la Pléiade. Avec  Molière (Gallimard), Georges Forestier a aussi écrit une biographie très précise du grand dramaturge.

©x

©x

Il a dirigé le Centre de recherche sur l’histoire du théâtre et le Centre d’études de la langue et des littératures françaises et a aussi fondé le Théâtre Molière Sorbonne. L’an passé, il avait monté avec Mickaël Bouffard, une version du Malade imaginaire à l’Opéra royal de Versailles.

Son adaptation en trois actes de Tartuffe a été mise en scène à la Comédie-Française en 2022 par Ivo van Hove. Mais il y a eu un contentieux: il avait alors attaqué en justice pour «violation de ses droits d’auteur»: «On savait, a-t-il dit, que la pièce qui avait été interdite par Louis XIV, était en trois actes. Je suis donc parti de la version en cinq actes, dans laquelle j’ai coupé l’acte II et l’acte V. «J’ai créé un objet nouveau qui n’existait pas jusqu’ici. »
De son côté, la Comédie-Française avait estimé quil n’en était pas le véritable auteur et qu’il avait  juste «restitué en tant qu’universitaire le texte originel de Molière». Mais pour  Georges Forestier : »La Comédie-Française dit tout simplement que cette pièce est du domaine public, que c’est du Molière, alors que j’ai créé une œuvre qui n’existait pas et qu’ils n’auraient jamais pu jouer sans mon travail. C’est vexant ». Mais la Justice ne lui a pas donné raison et il avait été débouté.
Fin avril, le Théâtre Molière-Sorbonne jouera Les Précieuses Ridicules.

La Sorbonne lui rendra prochainement un hommage.

Philippe du Vignal
 


Répondre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...